Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
Mathias Duplessy et les 3 Violons du Monde : magique !
07/02/2014

Figurant dans les premiers spectacles du Festival Hibernarock, le concert proposé par Mathias Duplessy et les trois Violons du Monde à Pierrefort a trouvé son public. Un public captif face à des instrumentistes talentueux et qui s’est laissé embarquer dans un voyage musical hors norme. Au total, une centaine de spectateurs s'est déplacée au concert. Une réussite.

 

01/02/2014 - Concert de Mathias Duplessy & les trois violons du Monde (Première partie : Emmanuelle Parrenin)
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde... Un public venu nombreux à la salle de spectacles Roger Besse de Pierrefort.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde... En première partie, Emmanuelle Parrenin, joueuse de vielle à roue, de diverses harpes, de piano à pouces et d'épinette des Vosges.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy... En première partie, Emmanuelle Parrenin, joueuse de vielle à roue, de diverses harpes, de piano à pouces et d'épinette des Vosges.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy... En première partie, Emmanuelle Parrenin, joueuse de vielle à roue, de diverses harpes, de piano à pouces et d'épinette des Vosges.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy... En première partie, Emmanuelle Parrenin a proposé de sa voix épurée un récital entre chants traditionnels et actuels sur lesquels glissent des textes poétiques.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde... Guo Gan est le premier à envoûter la salle avec son erhu, violon traditionnel chinois.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde... Guo Gan est le premier à envoûter la salle avec son erhu, violon traditionnel chinois.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde... Guo Gan est le premier à envoûter la salle avec son erhu, violon traditionnel chinois.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde... Ces quatre gars-là ont transporté le public dans un ailleurs insoupçonné.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde...
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde...
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde... Ces quatre gars-là ont transporté le public dans un ailleurs insoupçonné.
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde...
  • Retour en images sur le concert de Mathias Duplessy et les 3 violons du Monde... Ces quatre gars-là ont transporté le public dans un ailleurs insoupçonné. (photo Pascal Besse)

 

Une première partie pleine de sensualité
En première partie de soirée, la douceur et la sensualité étaient au rendez-vous avec la musicienne Emmanuelle Parrenin. Muse de la scène folk française des années 70, la joueuse de vielle à roue, de diverses harpes, de piano à pouces et d'épinette des Vosges, a proposé de sa voix épurée un récital entre chants traditionnels et actuels sur lesquels glissent des textes poétiques.

Des spectateurs cueillis par une musique exceptionnelle
Puis sont venus sur scène Mathias Duplessy et les trois Violons du Monde. Ce quatuor impressionne dès les premiers instants. En costume traditionnel pour les 3 musiciens asiatiques ; en weston, jean et guitare avec une dégaine de globe-trotter avide de rencontres pour Mathias Duplessy : le décor est planté.

Le public, d’abord, observe. Et puis, très vite, après plusieurs accords, l’adhésion est entière et les spectateurs prennent peu à peu conscience de l’ovni qui se présente face à eux. Ces quatre gars-là transportent le public dans un ailleurs insoupçonné. Dans un Orient Express imaginaire partant de Honfleur en Normandie, patrie d’Erik Satie (et de Mathias Duplessy) jusqu’à Oulan-Bator en Mongolie, terre d’origine de Gengis Khan (et des musiciens Naranbaatar et Nasanbataar). Durant ce concert, les escales ont été nombreuses : en Italie, terre d’origine de Marco Polo et d’Ennio Morricone ainsi qu’en Inde ou en Chine, d’où vient Guo Gan, un des plus grands interprètes du erhu, le violon traditionnel chinois. Un voyage acoustique extraordinaire pour les spectateurs, qui sont repartis enjoués et revigorés.

Concert organisé par Cantal Musique et Danse, en partenariat avec le réseau Scènes en Partage et la Ballade culturelle au Pays de Pierrefort-Neuvéglise.

Site Internet des 3 violons du monde : http://www.3violinsoftheworld.com

Site Internet d'Emmanuelle Parrenin : http://emmanuelleparrenin.bandcamp.com