Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
Richard Vignon, Préfet du Cantal, a rencontré les élus du Pays de Pierrefort-Neuvéglise
23/01/2015

Richard Vignon, Préfet du Cantal, est venu à Pierrefort le mardi 13 janvier dernier pour une visite de courtoisie, accompagné du sous-préfet de Saint-Flour, Madjid Ouriachi. Il a rencontré l’ensemble des Maires des treize communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise et les Vice-présidents communautaires. Cette visite a permis au Préfet, en place depuis octobre 2014, de prendre connaissance des problématiques à la fois des différentes communes mais aussi de l’intercommunalité, présidée par Louis Galtier, Conseiller général du Cantal et Maire de Pierrefort. Retour sur cette journée.

Les Maires des 13 communes qui composent le territoire du Pays de Pierrefort-Neuvéglise ont accueilli à la salle du Conseil municipal de Pierrefort Richard Vignon, Préfet du Cantal, accompagné pour l’occasion du Sous-préfet de Saint-Flour, Madjid Ouriachi. L’occasion pour le Préfet de se présenter aux Maires mais aussi d’écouter les différents dossiers en cours dans chaque commune. « Je le sais, tous les territoires ont des particularités bien marquées. En venant ici, je veux m’imprégner des vôtres. En homme de terrain, mon rôle est, avec l’appui des sous-préfets, de faire en sorte qu’ensemble, nous puissions améliorer les choses », a expliqué Richard Vignon.

Accessibilité, assainissement, mutualisation des services, voirie...
Plusieurs problématiques ont été soulignées par les Maires devant le Préfet : l’accessibilité d’ici 2015, les mises aux normes en matière d’assainissement avec la rénovation de stations d’épuration et la réfection de réseaux ou encore, pour certaines communes, les problèmes de téléphonie fixe et mobile qui causent des coupures de longue durée parfois. Les élus ont aussi évoqué la mutualisation des services entre les communes mais aussi les problèmes de voirie ou d’équipement des communes.
Monsieur le Préfet a également pris connaissance du bilan des réalisations ainsi que les perspectives 2015 de la Communauté de communes, avec notamment la création d’un centre de télétravail et des services à venir. Sur ce point, il a rappelé la décision gouvernementale de renforcer les Maisons de services existantes et d’augmenter leur nombre d’ici 2017. « Dans le cadre des réformes en cours, l’État va s’organiser pour que le découpage administratif départemental et intra-départemental soit cohérent et maintienne un échelon de proximité avec les administrés. Le numérique offre aujourd’hui des possibilités nouvelles mais l’encadrement, le conseil et la proximité seront maintenues à l’échelon départemental. On ne peut pas laisser des territoires se désertifier ! », a t-il soutenu.

À venir : une fusion de communes pour créer des nouvelles communes
Richard Vignon a également fait part aux élus d’éventuelles fusions à venir de communes pour donner naissance à des nouvelles communes. « Tout ça est en réflexion. Fusionner, c’est vouloir garder un grade communal fort », a t-il expliqué.

 

Visite au Foyer d'Accueil médicalisé de Pierrefort
Après la réunion en salle du Conseil municipal, le Préfet a suivi Louis Galtier et les élus au Foyer d’accueil médicalisé (FAM) à Pierrefort. Ils ont visité les salles d’ateliers (arts plastiques, informatique), mais aussi une chambre et le réfectoire. « C’est indéniable, il s’agit d’un équipement impressionnant, ne serait-ce que par son envergure et par le nombre d’emplois qu’il génère », a souligné Richard Vignon. Pour rappel, le Foyer, qui a ouvert le 4 juillet 2011, est destiné à l’accueil de personnes atteintes de lésions cérébrales à la suite d’un traumatisme crânien, accident vasculaire, maladie infectieuse tumorale…
Pour pallier les difficultés des résidents, le Foyer met en place un système d’activités de réadaptation. Au total, près de 40 emplois sont nécessaires pour le fonctionnement de l’établissement : administration (directeur, comptable, psychiatre…), soins médicaux et réadaptation (médecin généraliste, psychiatre, infirmières, ergothérapeute, neuropsychologue,…), accompagnement dans la vie quotidienne (aide-soignante, éducateur spécialisé…), logistique (cuisine et service, buanderie, agents d’entretien…). Cette structure vise donc à amener les personnes cérébrolésées vers une réinsertion sociale ou à accueillir des personnes en situation de handicap lourd qui les rendent inaptes à toute activité professionnelle et qui ne peuvent rester seules à leur domicile. La capacité de l’établissement est de 30 places réparties en trois unités de vie de 10 personnes.

Partager cet article
Laisser un commentaire
Nom / Pseudonyme
E-mail (non-diffusé, utilisé pour valider votre commentaire)
Site internet (optionnel)
Commentaire