Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
Une centaine de spectateurs pour le documentaire « Les Dé-tracteurs »
20/11/2015

Mis à jour le 20/11/2015

Début novembre, plus de cent personnes sont venues découvrir le documentaire « Les dé-tracteurs » diffusé en soirée à la salle de spectacles de Pierrefort. Le film a été projeté dans le cadre du Mois du film documentaire, qui est relayé et financé dans le Cantal par la Médiathèque du Conseil départemental, en partenariat avec la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise. Le succès de la soirée à Pierrefort y doit beaucoup à la présence du réalisateur, au débat mené par le Groupement de productivité agricole (GPA) de Pierrefort qui a suivi la diffusion du documentaire mais aussi au buffet proposé par l’association Natur’AMAP.

Des applaudissements marqués. Voilà ce que le réalisateur du film, Jean-Louis Cros, peut retenir après la projection de son documentaire « Les Dé-tracteurs » à Pierrefort début novembre. Son documentaire, qui présente le travail de la terre à la traction animale de trois couples, a séduit. Et tout autant qu’il a séduit, il a questionné. Ça aussi, Jean-Louis Cros peut le retenir. En effet, après avoir expliqué sa démarche en tant que réalisateur (le film a été réalisé aux prémices du retour à la traction animale), un débat s’est orienté autour de l’évolution de la société et de l’utilisation des tracteurs et la traction animale. Le public a pu comprendre que la mécanisation permet aujourd’hui d’accélérer le processus de production et a salué ce retour à la traction animale, qui convient à une agriculture raisonnée.

Après la diffusion du film documentaire, les spectateurs ont pu échanger avec le réalisateur Jean-Louis Cros mais aussi Claude Rouchès, agriculteur membre du Groupement de productivité agricole de Pierrefort, et Vincent Lechevalier, débardeur à cheval.

Un échange autour d’un buffet
En tous les cas, le débat s’est réalisé sans virulence et a notamment été alimenté grâce à l’intervention de Vincent Lechevalier, basé sur la commune des Ternes, qui pratique le débardage à cheval pour des travaux en forêt. Une bonne façon de nourrir le débat. Les échanges se sont ensuite poursuivis autour d’un buffet, organisé par l’association Natur’AMAP, avec des produits issus des fournisseurs de l’AMAP. Une soupe de légumes, du fromage, de la charcuterie : des produits locaux bien appréciés par les spectateurs.

Le Mois du film documentaire, sur le thème « Des animaux et des hommes »,
se poursuit dans le Cantal jusqu’au 28 novembre 2015. 

Programme sur www.culture.cantal.fr ou à télécharger ici 

Partager cet article
Laisser un commentaire
Nom / Pseudonyme
E-mail (non-diffusé, utilisé pour valider votre commentaire)
Site internet (optionnel)
Commentaire