Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
Nouveau commerce à Oradour : Le Relais de l'Épie, une adresse déjà bien fréquentée...
29/06/2016

Pascal Vernier, 56 ans, et Jocelyne, son épouse de 54 ans, sont les gérants du point Multi-services d’Oradour : Le Relais de l’Épie. Depuis la fin du mois d’avril, le couple accueille avec le sourire les touristes et locaux dans leur bar-restaurant. Forts d’une expérience fournie, Pascal et Jocelyne sont à l’écoute des personnes et veulent surtout leur rendre service. Ce point multi-services, soutenu par la Communauté de communes (voir ci-dessous), accroît en tout cas considérablement l'attractivité de la commune.

Tout commence en 1990
En posant leurs valises à Oradour pour prendre la gérance du point multi-services, Pascal et Jocelyne Vernier arrivent avec un parcours déjà bien ficelé. Ces Lorrains d’origine n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils sont dans le milieu depuis 1990.
Pendant presque 15 ans en Lozère et près de 10 ans en Ardèche. « Quand nous sommes partis de Lorraine, nous souhaitions avant tout quitter la ville et la Lozère nous a paru le meilleur endroit… Nous étions proches des sources du Tarn, au sud du mont Lozère », se souvient Pascal. Là-bas, ils fondent une exploitation agricole et se lancent dans l’élevage de canards gras avec transformation, vente directe et vente sur les marchés. « À l’époque, je faisais 6 marchés par semaine ! », explique Pascal.

La Lozère, puis l’Ardèche
Puis vient le moment où Pascal et Jocelyne veulent s’agrandir. « Ce n’était pas possible en Lozère pour tout un tas de raisons qui nous ont poussé à chercher ailleurs », révèle Jocelyne. Le couple cherche et jette donc son dévolu sur un site en Ardèche, à Mazan-l’Abbaye, à quelques encablures du mont Gerbier de Jonc (1550 m) et du col de la Chavade (1266 m).
Il y développe une activité de Ferme-Auberge avec chambres d’hôtes sur les ruines de l’Abbaye cistercienne de Mazan, à 1130 mètres d’altitude. « Nous avions un bon outil de travail, nous avions des troupeaux de brebis et d’agneaux, un élevage de cochons, de volailles, etc. Mais l’environnement était plus difficile et, pour être honnête, nous ne nous sentions pas intégré à la vie locale », raconte Pascal. Et la vie filait à 200 à l’heure. « Il faut aussi reconnaître qu’on courait tout le temps et que, mine de rien, nous ne sommes plus tout jeunes ! », ajoute Jocelyne, souriante…

Jusqu’au Cantal à Oradour
Et il y a ce jour de septembre 2015 où Pascal et Jocelyne, en voiture sur l’autoroute A75 de retour d’un anniversaire chez un ami, entendent à la radio un reportage sur la Session d’accueil d’actifs*, qui permet à toute personne qui le souhaite de proposer son projet d’installation dans le Cantal. « En rentrant, je me suis renseigné car nous connaissions le Cantal et nous n’étions pas opposés à nous y installer. J’ai donc envoyé un formulaire en ligne et 15 jours après, j’ai reçu un courriel pour me signifier que la candidature était retenue », lance Pascal.
La Session a lieu en octobre et le couple est ravi de l’accompagnement qui leur permet de rencontrer les chambres consulaires rapidement. « Nous avons surtout apprécié le suivi après les trois jours de la session… »
Fin octobre, ils visitent le bâtiment neuf que propose la commune d’Oradour et cela leur convient pleinement. L’aventure commence.
Six mois plus tard, le couple ouvre Le Relais de l’Épie, pour le plus grand bonheur de la commune et de ses habitants. Et le début est prometteur. Le couple se sent déjà bien à Oradour. « Nous avons été agréablement surpris par l’accueil. On commence déjà à connaître beaucoup de monde en peu de temps… », explique Pascal. Leur fille Aurore est elle aussi ravie : « Après nos premiers jours ici, il était important que l’on sache comment notre fille vivait cette nouvelle vie. Et son cri du cœur nous a confortés dans notre choix ! », s’extasie Jocelyne, tout sourire.

Ce que le couple propose à Oradour

Outre la restauration et le bar ouvert tous les jours (Cuisine du terroir et menus ouvriers du lundi au vendredi), Jocelyne et Pascal Vernier proposent de nombreux services : dépôt de pain, tabac, point vert pour la banque, journal La Montagne, dépôt de gaz, etc. Des soirées à thème sont envisagées l’hiver, en partenariat avec le Comité des fêtes d’Oradour.

 

Un point Multi-services soutenu par la Communauté

« C’est, à mes yeux, un projet essentiel qui contribue au développement de la vie économique sur le territoire communautaire », a estimé Louis Galtier, Président de la Communauté de communes. « C'est pour cela que la collectivité a accompagné Oradour dans son projet avec une aide communautaire d'environ 5 900 €. »

 

Le Relais de l'Épie, c'est : restauration, bar ouvert tous les jours, dépôt de pain, tabac, point vert pour la banque, journal La Montagne, dépôt de gaz, etc.

Multi-services Relais de l’Épie
Place du Mèze
15260 ORADOUR

04 71 20 51 05 ou 06 59 73 35 30
pascal.vernier@wanadoo.fr
www.lerelaisdelepie.com

Partager cet article
Laisser un commentaire
Nom / Pseudonyme
E-mail (non-diffusé, utilisé pour valider votre commentaire)
Site internet (optionnel)
Commentaire