Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
Les logements sociaux de l'Abri de l'Arbre à Narnhac ont été inaugurés
01/07/2016

Mis à jour le 01/07/2016

La commune de Narnhac a inauguré ces derniers jours les logements sociaux de l’Abri de l’Arbre en présence de nombreuses personnalités, dont Alain Marleix, ancien Ministre, député du Cantal et Conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Bernard Delcros, sénateur du Cantal, Gérard Salat et Christiane Meyroneinc, conseillers départementaux, sans oublier Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise.

En 2013, les locaux cédés par l’Abbé Jean Boissonnade ont été transformés en logements destinés aux personnes âgées. Sont ainsi créés dans ces locaux trois logements accessibles aux personnes à mobilité réduite (ascenseur) avec une salle commune. Lors des travaux, un chauffage par géothermie qui dessert également la maison mitoyenne occupée par l’Abbé, a été mis en place. 

Un besoin de maintenir la population
Aujourd’hui, 2 logements sur 3 sont occupés et le 3e logement attend d’un jour à l’autre une personne à mobilité réduite qui a rencontré des difficultés à trouver un logement accessible.
Dans tous les cas, Jean-Marie Mézange, Maire, est satisfait qu’une telle opération ait pu aboutir dans la commune : « Il est clair que ces logements nous permettent de disposer de locaux aménagés pour maintenir la population sur notre commune », a-t-il indiqué, avant que les autres élus prennent le relais des félicitations.

Louis Galtier a tenu à rappeler que « le fait que la Communauté de communes ait été mandatée pour monter le dossier a permis à la commune de pouvoir financer ce projet. Quand nous avons appris ce projet, nous n’avons pas hésité à l’inscrire dans notre Contrat de territoire car il est indispensable de préserver la population sur notre canton et sur le plateau ! » 

Le sénateur Bernard Delcros a, de son côté, rappelé que « Pierre Jarlier a bien voulu accorder une réserve parlementaire à ce projet et cela va dans le sens de l’action qu’il a menée et que je mène aussi aujourd’hui au Sénat : défendre la ruralité. »

70 % de subventions reçues
Car la création de ces logements aura coûté 215 000 € HT à la commune. Un montant important quand on connaît le budget des petites communes.
Mais un montant qui a pu être amorti grâce aux subventions émanant de l’État (DDR), de la réserve parlementaire du sénateur Pierre Jarlier, de la Région, du Département, de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise sans oublier de la caisse locale du Crédit Agricole, et dont le total s’élève à 149 000 €, soit un financement de 70 % des travaux.

Partager cet article
Laisser un commentaire
Nom / Pseudonyme
E-mail (non-diffusé, utilisé pour valider votre commentaire)
Site internet (optionnel)
Commentaire