Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
Adoption à l'unanimité du projet de territoire, financement de travaux au Centre équestre et à l'abattoir...
25/10/2016

Ajouté le 25/10/2016

Mercredi 19 octobre, le Conseil communautaire du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, présidé par Louis Galtier, s’est réuni à Paulhenc. Les élus ont notamment adopté à l’unanimité les points inscrits sur le projet de territoire commun aux quatre Communautés de communes qui vont se regrouper au 1er janvier 2017.

 

« La fusion approche, nous voilà de nouveau réunis pour ce qui sera l’un de nos derniers conseils communautaire. Profitons-en d’être ici à Paulhenc, car ce sera sans doute la dernière fois en ces lieux », a d’abord déclaré Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, après avoir remercié Jean-Pierre Estampe, Maire de Paulhenc, pour son accueil.

Unanimité pour les actions inscrites
au projet de territoire de la future Communauté
Les élus ont ensuite passé en revue l’ensemble des projets inscrits dans le Contrat de territoire, résultat des réflexions entreprises lors des Comités de pilotage de préparation au regroupement. « Il s’agit là des actions inscrites qui toucheront directement notre territoire dans l’intercommunalité fusionnée. Certaines sont parfois existantes sur d’autres territoires et vont être étendues », a averti le Président Louis Galtier.
Ce projet se découpe sur plusieurs thématiques : Développement économique, développement durable, développement culturel, amélioration du cadre de vie, développement touristique, services à la population et accueil de nouvelles populations.

De nombreux projets en réflexion…
Les actions inscrites ont ensuite été adoptées à l’unanimité. Parmi celles-ci, il faut noter pêle-mêle :

- les projets d’extension des zones artisanales de Pierrefort et de Neuvéglise,
- la réalisation d’un marché couvert à Pierrefort,
- la construction d’un atelier de transformation pour la Coopérative laitière de Neuvéglise,
- un élargissement de l’agenda 21,
- l’aménagement d’une déchetterie à Neuvéglise,
- la mise en réseau des sites de la résistance (dont Narnhac),
- la réalisation d’un club house à la Halle d’animations de Pierrefort,
- l’aménagement de locaux et d’un parking au foyer de ski de fond de Cézens,
- la création d’une via-ferrata avec tyrolienne à Paulhenc (site de Turlande),
- l’installation de produits touristiques dans la Vallée de Brezons (logements insolites, commerces, …),
- la mise en place d’un circuit de valorisation du patrimoine naturel et bâti de Pierrefort,
- l’aménagement d’aires de camping-car,
- la création d’un grand tour VTT,
- le projet de développement touristique des Gorges de la Truyère (Vallée bleue - Lieutadès, Paulhenc, Sainte-Marie),
- l’aménagement d’aires de covoiturages à Pierrefort et Neuvéglise,
- un service de transport à destination de l’Accueil de loisirs sans hébergement (ALSH),
- un soutien pour l’accès au numérique (pour les séniors et la jeunesse et dans les écoles),
- la création de logements adaptés pour personnes âgées autonomes,
- la construction d’une maison médicale à Pierrefort.

Outre l’approbation à l’unanimité des actions inscrites au projet de territoire de l’intercommunalité fusionnée, les élus du Pays de Pierrefort-Neuvéglise ont également pris d’autres décisions au cours du Conseil communautaire du 19 octobre à Paulhenc.

Lors de cette séance, les élus ont dû se positionner sur des sujets à incidences budgétaires car des événements contraignent la Communauté de communes à opérer des décisions modificatives sur son budget. 

Réfection du sol du manège au Centre équestre de Chabridet à Faverolles
Le Centre équestre de Chabridet à Faverolles (Pierrefort) a fait l’objet d’une Délégation de service public (DSP) en 2012 auprès de la SARL de Chabridet, gestionnaire. Lors de l’assemblée annuelle, les élus ont pu constater avec satisfaction le bon résultat de l’activité du centre. Afin de maintenir le label de qualité attribué au centre équestre, la Direction départementale de la jeunesse et des sports (DDJS) a demandé la réfection du sol du manège. Les travaux seront ainsi réalisés prochainement.

Financement de travaux à l’abattoir
Autre décision : l’inscription au budget annexe de l’abattoir de Pierrefort d’un montant de 20 000 €. Une somme qui vient couvrir des travaux de rénovation inévitables : reprise du réseau d'air comprimé, réparation de machines, pose d'une pompe de circulation antigel… Le loyer sera donc réactualisé en raison de ces nouveaux travaux.

Un fonds de concours pour la commune de Brezons
Le Conseil communautaire a également validé l’attribution d’un fonds de concours de 9 000 € à la commune de Brezons pour son projet de construction d’une salle des associations et local technique. 

Agrandissement de la Maison des parents à Clermont-Ferrand
Par ailleurs, la Communauté de communes participera à hauteur de 1 000 € pour le projet d’agrandissement de la Maison des Parents à Clermont-Ferrand, qui permet l'accueil et l'hébergement d'enfants hospitalisés au CHU Estaing. « Cette participation est symbolique car ce genre de structure est bien pratique pour les parents, qui, par malheur, doivent vivre l'hospitalisation de leur enfant », a lancé Louis Galtier, Président, entendant bien les remarques de certains de ses conseillers sur le fait que ce type d’investissement doit aussi relever de l’État, étant donné qu’il s’agit là de santé publique.

Adoption du plan de subventions pour les sites Natura 2000
Enfin, les élus ont validé les dossiers de demande de subventions pour l’année 2017 pour le financement de l’animation des zones Natura 2000 des Gorges de la Truyère et Affluents rive droite de la Truyère amont (écrevisses). La Communauté de communes bénéficie en effet de subventions de l’Europe via le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) et de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) Auvergne-Rhône-Alpes pour permettre l’animation de ces deux sites.
À noter que, dans le cadre d’une réalisation de prospections nocturnes afin de localiser les populations d’Écrevisses à pattes blanches, l’agence de l’eau Adour-Garonne s’associe au FEADER et à la DREAL pour financer l’opération, qui nécessitera le recours à un agent pour 6 mois et un stagiaire.

Partager cet article
Laisser un commentaire
Nom / Pseudonyme
E-mail (non-diffusé, utilisé pour valider votre commentaire)
Site internet (optionnel)
Commentaire