Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil

Coups de coeur (Archives 2015)


Coups de coeur des Médiathèques communautaires - Année 2015
  • Ma Ve République - Cabu - Editions, Hoëbeke, 115 p

    Résumé :

     Cabu retrace son histoire politique de 1958 à 2001, marquée par les grands événements. Cette BD est un pêle-mêle d’affaires, de conflits sociaux, et de grands débats qui nous renvoient avec humour à nos souvenirs.

     

     

    Je suis Charlie



    Ma Ve République - Cabu - Editions, Hoëbeke, 115 p
  • C’est pas normal - Wolinski - Editions - Dargaud, (63 p)

    Résumé :

     « A travers son humour légendaire, Wolinski nous emmène dans son univers où la femme à une place particulière. »

     

     

    Je suis Charlie



    C’est pas normal - Wolinski - Editions - Dargaud, (63 p)
  • On ne meurt qu’une seule fois et c’est pour si longtemps - Patrick Pelloux ; Editions Robert Laffont, 229 p

    Résumé :

     De Jesus à Winston Churchill en passant par Molière et Marie Curie, Patrick Pelloux nous fait vivre les dernières heures d’une trentaine de personnage historique.

     

     

    Je suis Charlie



    On ne meurt qu’une seule fois et c’est pour si longtemps - Patrick Pelloux ; Editions Robert Laffont, 229 p
  • La sirène - Camilla Läckberg – Editions Actes sud, 413 p.

    Résumé :

    Cet homme fatigué par les années, les soucis de santé et les nombreuses enquêtes est sur le déclin. À la recherche d’un achat immobilier, le commissaire découvre le squelette d’une main dans le jardin de "la maison". L’enquête le ramènera 60 ans en arrière pendant l’immigration de réfugiés de la  Seconde Guerre mondiale en suède. Ces quelques pages sont très intéressantes et montrent l'attachement de l'auteur à suivre l'évolution de la société par le biais d'un personnage plein de failles.

     

    Conseillé par Christelle



    La sirène - Camilla Läckberg – Editions Actes sud, 413 p.
  • La source aux loups (roman) - Patrick Chaussidière – Éditions des Monts d'Auvergne, 2012, 197 p.

    Résumé :

    Les hommes, sans leur femme, ça ne serait rien ! Tous des porcs ou des gourles, tout juste bon à  faire semblant de commander au grand jour pour marcher à  la baguette une fois la porte refermée. Et comment masquer sa crainte quand on est planté dans un groupe et devant les femmes ! Comment montrer bonne figure face à  du jamais vu ni entendu quand nul ne dit plus mot et que chacun souffle fort ! - On croirait une bête blessée... - Une bête. Quelle sorte ? - Une bête féroce... Mais blessée. - Un renard peut-être... Ou un sanglier. - Fermez donc tous vos gueules ! - Tenez-vous prêts, ça débarque par le chemin d'en bas. - Miséricorde ! Mais c'est quoi, ça ?

     

    « Le livre commence par le meurtre d’une jeune fille. Et l’on suit et assiste à toute l’enquête sans que l’on soit dans le roman policier. La lecture est facile, l’histoire est belle et le vocabulaire est riche. »

     

    Conseillé par Claude



    La source aux loups (roman) - Patrick Chaussidière – Éditions des Monts d'Auvergne, 2012, 197 p.
  • La maison d'Anaïs [Texte imprimé] (roman) - Micheline Boussuge – Éditions de l'Archipel, 2007, 238 p.

    Résumé :

    Anaïs est une fille chanceuse : sa mère, à la santé fragile, se montre toujours attentionnée à son égard ; son père, travailleur, taciturne, autoritaire, est aussi juste et droit ; et que dire de ses deux petites sœurs adorées ? Enfin, il y a Eugène, le gamin si prévenant, quoique un peu soupe au lait parfois, qu’elle apprécie tant. Peut-être l’homme de sa vie ? Un jour cependant, le père embauche un vacher, Théophile, qui tombe immédiatement amoureux de la belle Anaïs.

     

    « Anaïs revient sur les lieux de son enfance. La maison familiale a été vendue. Aujourd’hui c’est son neveu qui la restaure. Elle retrouve dans ce village son ami d’enfance et bien des souvenirs…un livre fait de retrouvailles et de sentiments pour les nostalgiques du temps qui passe. »

     

    Conseillé par Claude



    La maison d'Anaïs [Texte imprimé] (roman) - Micheline Boussuge – Éditions de l'Archipel, 2007, 238 p.
  • Mes 100 recettes d'oeufs - Jean-Charles Karmann (photographies : Pierre Cabannes) – Édition : Minerva, 2005, 187 p.

    Résumé :

    Œufs de poule, de cane ou de caille, caviar ou œufs de saumon, œufs d'escargot ou œufs d'autruche, œufs de poisson volant, dix-sept variétés d'œufs et plus de 100 recettes qui nous mènent de l'extrême simplicité au luxe pur, du petit déjeuner au dessert, sans oublier les cocktails.

     

    « L’œuf dans tous ses états. A déguster des yeux. »

     

    Conseillé par Françoise (médiathécaire)



    Mes 100 recettes d'oeufs - Jean-Charles Karmann (photographies : Pierre Cabannes) – Édition : Minerva, 2005, 187 p.
  • La fille de mon meilleur ami - Yves Ravey – Édition : les Éditions de Minuit, 2014, 160 p.

    Résumé :

    Avant de mourir à l’hôpital militaire de Montauban, Louis m’a révélé l’existence de sa fille Mathilde dont il avait perdu la trace. Il savait seulement qu’elle avait passé des années en asile psychiatrique et qu’on lui avait retiré la garde de son enfant. Il m’a alors demandé de la retrouver. Et j’ai promis. Sans illusion. Mais j’ai promis. Et c’est bien par elle que tout a commencé.

     

    « Une écriture simple et fluide. On découvre deux histoires à travers ce livre. Celle de Mathilde qui cherche à voir son fils coûte que coûte. Fils dont la garde lui a été retirée. Elle est aidée dans sa quête par l’ami de son père. Un homme que l’on découvre avec une dette à rembourser pour sauver son honneur. Un roman qui se lit comme on regarde un film. Au fil des pages et à travers une description détaillée, on visualise les personnages, les lieux, les événements. On passe un bon moment. Sans grande prétention littéraire toutefois... »

     

    Conseillé par Françoise (médiathécaire)



    La fille de mon meilleur ami - Yves Ravey – Édition : les Éditions de Minuit, 2014, 160 p.
  • La palombe noire - Alain Dubos – Édition : France loisirs, 2001 Firmin-Didot, 374 p.

    Résumé :

    Juillet 1914. Joseph Capestang règne sur l'Argilière, un domaine de collines fertiles de Chalosse et de landes forestières au nord de l'Adour. Son fils cadet, Adrien, rejeté par les siens, vit seul dans une petite métairie. La guerre va bouleverser cette famille et remettre à plus tard les affrontements sociaux du début du siècle entre métayers et propriétaires. L'amour de Lise, une ouvrière réfugiée du nord de la France, va faire d'Adrien un homme capable d'affronter profiteurs et spéculateurs qui mettent en péril le domaine familial. A travers ses personnages, La Palombe noire annonce les années 1920 et un monde paysan à jamais différent.

     

    « L'écriture est simple avec des mots en patois, l'auteur nous transporte dans les Landes durant la guerre de 14/18. Les temps sont très durs, le « pays » est un peu sauvage certes mais l'histoire de ce roman sous des aspects elle aussi très frustre est remplie de pages reposantes »

     

    Conseillé par Daniel (lecteur)



    La palombe noire - Alain Dubos – Édition : France loisirs, 2001 Firmin-Didot, 374 p.
  • Les âmes vagabondes - Stephenie Meyer - Editions JC Lattès, 829 p

    Résumé :

    Stephenie Meyer a le don inouï de raconter des histoires et de nous embarquer complètement avec elle. Des émotions du début à la fin, tristesse, joie, peur, émoi ! Les âmes vagabondes vous saisissent, à vous donner des frissons. Il est passionnant, émouvant, les âmes vagabondes touchent droit au cœur.

     

    Conseillé par Pauline



    Les âmes vagabondes - Stephenie Meyer - Editions JC Lattès, 829 p
  • L'ombre rouge - Pierre Louty.- Edition de la Veytizou, 2010 - 540 p.

    Résumé :


    L'héroïne de « L'Ombre rouge » est sortie indemne de la Résistance. Députée communiste, pleine d'optimisme à la Libération dans « Ces lendemains qui chantaient ». Pierre Louty défend les ouvriers et les petits paysans qui disparaissent d'année en année, montrant une nouvelle fois son attachement au terroir. Il décrit l'évolution politique, surtout en Limousin, mais aussi en France et dans le monde, et le déclin progressif du parti communiste. Il fustige aussi bien De Gaulle, Giscard et Barre que Marchais et Mitterrand.

     

    « Le sujet de ce livre bien écrit m’a intéressé même si je n’ai pas suivi l’histoire de son héroïne dans les tomes précédents. »

     

    Conseillé par Alice



    L'ombre rouge  - Pierre Louty.- Edition  de la Veytizou, 2010 - 540 p.
  • Les jacinthes sauvages - Albert Ducloz.-Edition de Borée - 2011 - 384 p.

    Résumé :


    Au bout de vingt ans de vie commune, l'amour entre Adrien et Corinne s'est progressivement émoussé. À l'occasion d'une crue dévastatrice qui manque de tuer son mari, Corinne fait la rencontre d'un Parisien venu s'installer dans le pays. L'attirance de l'un pour l'autre est immédiate, ce qui attise la jalousie d'Adrien qui, en véritable force de la nature, se remet très vite sur pieds.

     

    « Toujours autant de plaisir à lire Albert Ducloz »

     

     

    Conseillé par Jean-Pierre



    Les jacinthes sauvages - Albert Ducloz.-Edition de Borée - 2011 - 384 p.
  • Le secret de Marcenat - Jean-Pierre Croizier.- Edition - l'Ecir 2007, 248 p.

    Résumé :


    Après une enfance malheureuse, Bernadette Richon est devenu l'épouse fidèle d'Évariste Cornet, marchand de toile sur les hauteurs du Cantal. Sa vie s'écoule entre les tournées de son mari et Marinette, sa fille qui grandit à la ferme familiale. Mais, peu avant les dix ans de la petite, tout bascule. Évariste, meurt sous un train pendant sa tournée. Bernadette se retrouve seule, sans le sou, avec sa fille à élever. Méprisant Dieu et les hommes, poussés par la colère et la rage de vivre, elle décide de reprendre les affaires de son mari et part sur les routes avec sa fille, vendre des petas.

     

     « Un bel essai transformé pour son premier roman où l’auteur aborde l’écriture sur la terre cantalienne qu’il affectionne. »

     

    Conseillé par Françoise (médiathécaire)



    Le secret de Marcenat - Jean-Pierre Croizier.- Edition - l'Ecir 2007, 248 p.
  • Une jeune fille bien comme il faut - Ysabelle Lacamp.- Edition: A. Michel - 1991, 270 p.

    Résumé :

      Sarah est une jeune fille bien dans sa peau jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse de l'ami de son père. Cette relation va bouleverser sa vie. Ainsi, elle va commencer à se culpabiliser envers ses parents qui ne savent rien de cette relation. Peu à peu, Sarah va se priver de nourriture pour enfin devenir anorexique. C'est pour elle un moyen de s'affirmer de l'amour étouffant de ses parents mais cette anorexie traduit également son incapacité à dévoiler ses sentiments et sa culpabilité. De son lit d'hôpital où elle est traitée pour son anorexie, elle nous raconte son histoire bouleversante... 

    « J’ai aimé l’histoire et la façon dont elle est écrite. Histoire d’amour d’adolescente où l’innocence se transforme en perversité et où la famille unie s’éclate sur fond d’anorexie. »

     

    Conseillé par Sylvie



    Une jeune fille bien comme il faut - Ysabelle Lacamp.- Edition: A. Michel - 1991, 270 p.
  • Monsieur Chabin, ouvrier parisien - Roger Chabin.-Edition Phénix - 2000, 216 p.

    Résumé :


    Roger Chabin raconte sa vie. De sa jeunesse à la guerre de 1939-1945 à celle  d’ouvrier parisien, les évolutions du modernisme. Mais aussi son mariage, ses enfants, des métiers disparus et d’autres nouveaux, et ce jusqu’à l’âge de la retraite.

     

    « Des histoires passionnantes vécues d’un homme expatrié qui ne manque pas d’écrire sur sa terre natale entre Pierrefort et Allanche. »

     

     

    Conseillé par Lucienne et Robert



    Monsieur Chabin, ouvrier parisien - Roger Chabin.-Edition  Phénix - 2000, 216 p.
  • Le livre sans nom - Anonyme, Editions - Sonatine, 460 p

    Résumé :

     Diffusé anonymement sur internet, ce texte rencontre un tel succès qu’il sera édité. Ce polar à un rythme d’enfer avec une pointe d’humour et une pincé de fantastique. A lire sans s’arrêter, jusqu’au bout de la nuit.


     

    Conseillé par un anonyme



    Le livre sans nom - Anonyme, Editions - Sonatine, 460 p
  • Et l’Egypte s’éveilla - L’œil du faucon - Christian Jacq, XO éditions, 407 p

    Résumé :

    Dans le dernier tome, Narmer à pacifié les deux terre mais des querelles au plus proche de lui vont lui faire craindre le pire. Entre trahison et amour il devra franchir la dernière étape de l’ancêtre qui l’amènera à être le premier Pharaon.

     

    Conseillé par Jocelyne



    Et l’Egypte s’éveilla - L’œil du faucon - Christian Jacq, XO éditions, 407 p
  • Et l’Egypte s’éveilla - Le feu du scorpion - Christian Jacq, XO éditions, 391 p

    Résumé :

     « Dans se second opus nous continuons à suivre la constriction de l’Egypte avec l’arrivée de la dynastie 0. En plus de ses ennemis arrive les envahisseurs libyens. Aidé de son frère scorpion, arriverons t-ils à surmonter toutes leurs épreuves ?
    Toujours aussi passionnant l’auteur nous fais découvrir une face peu connu de l’histoire.»

     

    Conseillé par Jocelyne



    Et l’Egypte s’éveilla - Le feu du scorpion - Christian Jacq, XO éditions, 391 p
  • Et l’Egypte s’éveilla - La guerre des clans - Christian Jacq, XO éditions, 382 p

    Résumé :

     « Cet ouvrage est bien écrit, facile à lire et captivant. Tout au long du récit, on trouve des combats, de l'aventure et de la stratégie. Christian Jacq emporte le lecteur dans cette Egypte lointaine, lui détaillant une culture et des traditions bien loin de celles qu'on lui connait aujourd'hui. Il est beaucoup question des Dieux et de la magie. »

     

    Conseillé par Jocelyne



    Et l’Egypte s’éveilla - La guerre des clans - Christian Jacq, XO éditions, 382 p
  • Les grands événements du cantal : de 1900 à nos jours - Daniel Brugès - Edition : De Borée, 2014 - 414 p.

    Résumé :

    Unique en son genre, ce livre s affirme comme un ouvrage de référence au fil duquel se déroulent nombre d événements ayant marqué le Cantal depuis 1900 jusqu’ à nos jours. Page après page défilent personnages célèbres, figures locales et acteurs de la vie départementale.  Qu’ ils soient résistants, hommes politiques, syndicalistes, agriculteurs, militaires, scientifiques, artistes, écrivains, sportifs ou simples anonymes, tous, un jour, se sont retrouvés sous les projecteurs de l’actualité. À leur manière, ils ont écrit l’histoire du Cantal, à la faveur d un événement ancré dans les mémoires, tel que les grandes grèves des ouvrières en parapluie, la célébration du millénaire de Gerbert, les massacres de Ruynes et Clavières, la visite de De Gaulle et du sultan Mohammed V, la disparition programmée du département, la mise en eau du barrage de Grandval, l attribution du label « Grand Site de France » au Puy Mary... Avec ces Grands Événements du Cantal, Daniel Brugès, chercheur infatigable, se révèle pertinent chroniqueur de plus d un siècle d’histoire locale.

    « Un livre qui m’a passionné. J’ai appris et redécouvert les grands événements qui ont marqué le Cantal. Et en parallèle, j’ai découvert ou redécouvert les grands événements ailleurs.   Cet ouvrage est très bien construit et je le recommande  à tous ceux qui ont envie de savoir, de connaitre ou d’apprendre. »

     

    Conseillé par Raymond

     



    Les grands événements du cantal : de 1900 à nos jours - Daniel Brugès - Edition : De Borée,  2014 - 414 p.
  • Épicure en Corrèze - Marcel Conche - Edition : Stock, 2014 - 153 p.

    Résumé :

      « Je me suis voué à la philosophie dès mon plus jeune âge, sans doute vers 6 ans, lorsque je me suis aventuré jusqu’au grand tournant sur la route longeant le pré que mon père était en train de faucher, pour savoir si le monde continuait après….. »

    Ainsi commence ce merveilleux petit livre que Marcel Conche vient de publier chez Stock. Fils d’un petit agriculteur de Corrèze,  âgé aujourd’hui de 93 ans, Marcel Conche est l’un des plus importants et des plus attachants philosophes français. Revenu habiter en Corrèze, Marcel Conche en des termes simples, souvent remplis d’humour, nous livre un récit mêlant souvenirs et leçons de vie, privilégiant la proximité de la Nature.

     

    « Pour saisir l’essentiel, il ne faut pas laisser la multitude des choses inessentielles vous polluer l’esprit », nous dit Marcel Conche, qui défend dans le sillage d’Epicure une philosophie de l’équilibre rejetant les désirs vains : richesse, gloire, rêve d’immortalité...

     

    Conseillé par Jean-Pierre



    Épicure en Corrèze - Marcel Conche - Edition : Stock, 2014 - 153 p.
  • Pas pleurer (roman) - Lydie Salvayre - Edition : Seuil, 2014 - 278 p.

    Résumé :

    Ce récit est écrit à deux voix entrelacées :

    Celle de Montse, mère de la narratrice, issue d’un milieu agricole très modeste et qui, 75 ans après les événements a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours enchantés de l’insurrection libertaire du début de la guerre de 1936 dans certaines régions d’Espagne, jours qui changeront sa vie à jamais...

    Et celle, révoltée, de Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationaux avec la bénédiction de l’église contre les “mauvais pauvres

    « Deux visions qui diffèrent et s’entrecroisent, tantôt violentes, tantôt légères, portées par une prose parfaite et parfois joyeusement malmenée par le français “hispanisé” de Montse. (non hispanophones s’abstenir, ou se munir d’un dictionnaire). »

     

    Conseillé par Marie-Ange



    Pas pleurer (roman) - Lydie Salvayre - Edition :  Seuil,  2014  - 278 p.
  • La burle - Paul Perrève - Edition : de Borée, 2002 - 275 p.

    Résumé :

    En Haute-Ardèche, les corps et les caractères, tout autant que le paysage, sont façonnés par la " burle ", ce terrible vent hivernal qui glace jusqu'aux os. Sur ces terres superbes aux abords hostiles, Paul Perrève a exercé la profession de médecin généraliste pendant douze ans. Douze rudes années à parcourir les mauvaises routes des hauts plateaux, douze années éreintantes, rythmées par les naissances, les maladies, les accidents et les morts des habitants de ces fermes, de ces villages que Paul Perrève apprendra à connaître, à comprendre et, au fil des saisons, à aimer. Ce livre est un récit passionnant sous la forme du " journal d'un médecin de campagne ", mais aussi un témoignage unique sur les hauts et les bas d'une vocation et une déclaration d'amour à ceux que la fortune a abandonnés sur le bord du chemin...

    « J’ai aimé ce livre, véritable  journal d’un médecin de campagne qui n’hésite pas par tous les temps à se rendre au chevet des malades. Il va même jusqu’à tester les remèdes de grand-mère et plus encore… À découvrir.  »

     

    Conseillé par Éliane



    La burle - Paul Perrève - Edition : de Borée, 2002 - 275 p.
  • Les douze tribus d'Hattie (roman) - Ayana Mathis (traduit de l'américain par François Happe) - Edition : Gallmeister, 2013 - 313 p.

    Résumé :

    Gare de Philadelphie, 1923. La jeune Hattie arrive de Géorgie en compagnie de sa mère et de ses soeurs pour fuir le Sud rural et la ségrégation. Aspirant à une vie nouvelle, forte de l'énergie de ses seize ans, Hattie épouse August. Au fil des années, cinq fils, six filles et une petite-fille naîtront de ce mariage. Douze enfants, douze tribus qui égrèneront leur parcours au fil de l'histoire américaine du XXe siècle. Cette famille se dévoile peu à peu à travers l'existence de ces fils et de ces filles marqués chacun à leur manière par le fort tempérament de leur mère, sa froide combativité et ses secrètes failles.

    « J’ai bien aimé ce livre, le portrait de cette femme et de ses douze enfants décrits comme douze tribus. »

     

    Conseillé par André



    Les douze tribus d'Hattie (roman) - Ayana Mathis (traduit de l'américain par François Happe) - Edition : Gallmeister, 2013 - 313 p.
  • L'île au trésor - Robert Louis Stevenson - Edition: Duculot, les authentiques - 286 p.

    « L’une des meilleures histoires de piraterie, même de nos jours ! Ce n’est pas une histoire pour enfant mais une aventure pour tous les âges. Peu importe notre style, ce livre plait forcement. »

    Conseillé par la Médiathèque communautaire de Pierrefort



    L'île au trésor - Robert Louis Stevenson - Edition: Duculot, les authentiques - 286 p.
  • Trois mariages et un divorce - Jeanne Ray - France Loisirs Piment - 273 p.

    Résumé :

      Un livre sans prise de tête, à dévorer dans un transat. Un super Chick-lit où l’héroïne a 60 ans, c’est suffisamment rare pour le souligner !!!

    Conseillé par Estelle



    Trois mariages et un divorce - Jeanne Ray - France Loisirs Piment - 273 p.
  • Les vestiges du jour - Ishiguro - 10-18 - 267 p.

    Résumé :

     Une histoire d’amour impossible, voila le thème de ce roman. À travers un style et une écriture parfaite, Ishiguro nous raconte la magnifique histoire de deux êtres fait l’un pour l’autre qui ne seront jamais réunis, sur un fond de méchanceté ambiante. 

    Conseillé par Marine



    Les vestiges du jour - Ishiguro - 10-18 - 267 p.
  • Pleine lune - Antonio Munoz Molina - Edition : Seuil - 381 p.

    Résumé :

    Amateur de roman très noir, ce livre est fait pour vous ! Vous allez vous immiscer au plus profond de l’âme humaine. Ce roman policier s’arrête sur chacun des personnages et les sonde. L’auteur nous emmène dans les ténèbres de son imagination.

    Conseillé par Thomas



    Pleine lune - Antonio Munoz Molina - Edition : Seuil - 381 p.
  • Tonnerre sur la cité perdue - Douglas Preston et Lincoln Child - France loisirs - 511 p.

    Résumé :


    Preston & Child dans toute leur splendeur ! Un peu de thriller, de l’aventure, une pointe de fantastique et le livre nous emporte dans une passionnante recherche de la cité perdue de Quivara. En plein canyons de l’Utah, des tensions éclatent tandis que des forces mystérieuses prennent un malin plaisir à leur barrer la route.

    Conseillé par Marie



    Tonnerre sur la cité perdue - Douglas Preston et Lincoln Child - France loisirs - 511 p.
  • Mémé - Philippe Torreton - Edition : l'Iconoclaste, 2014 - 143 p.

    Résumé :

    Mémé, c'est ma mémé, même si ça ne se dit plus. Mémé me manque. Ses silences, ses mots simples au Scrabble, sa maison enfouie sous les pommiers et son buffet d'avant-guerre. Ce texte est subjectif, partial, amoureux, ce n'est pas une enquête, ce n'est pas une biographie, c'est ce que j'ai vu, compris ou pas, ce que j'ai perdu et voulu retenir, une dernière fois.
    Mémé, c'est mon regard de gamin qui ne veut pas passer à autre chose. 

    « Voici le portrait qu'à plus de quarante ans Philippe Torreton fait de celle qui fut le personnage central de son enfance, un portrait tendre et nostalgique, construit par petites touches comme la mémoire, où chacun retrouvera sa grand-mère ou celle dont il a rêvé. »

     

    Sélection de la médiathécaire parmi les nouvelles acquisitions

     



    Mémé - Philippe Torreton - Edition : l'Iconoclaste,  2014 - 143 p.
  • Nos étoiles contraires - John Green (traduit de l'anglais par Catherine Gibert) - Edition : Nathan, 2013 - 330 p.

    Résumé :

    Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d'Hazel, qui a peur de s'impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d'amour commence... les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

    « Un livre bouleversant qui m’a donné envie de voir le film. »

     

    Conseillé par Mathilde (14 ans)

     



    Nos étoiles contraires - John Green (traduit de l'anglais par Catherine Gibert) - Edition : Nathan,  2013 - 330 p.
  • L'écrivain national - Serge Joncour - Edition : Flammarion, 2014 - 389 p.

    Résumé :

    Le jour où il arrive en résidence d'écriture dans une petite ville du centre de la France, Serge découvre dans la gazette locale qu'un certain Commodore, vieux maraîcher à la retraite que tous disent richissime, a disparu sans laisser de traces. On soupçonne deux jeunes " néoruraux ", Aurélik et Dora, de l'avoir tué. Mais dans ce fait divers, ce qui fascine le plus l'écrivain, c'est une photo : celle de Dora dans le journal. Dès lors, sous le regard de plus en plus suspicieux des habitants de la ville, cet "écrivain national", comme l'appelle malicieusement monsieur le Maire, va enquêter à sa manière, celle d'un auteur qui recueille les confidences et échafaude des romans, dans l'espoir de se rapprocher de la magnétique Dora.

    « Dans une atmosphère très chabrolienne, Serge Joncour déroule une histoire à haute tension : les quelques semaines de tranquillité que promettait ce séjour d'écriture se muent, lentement mais sûrement, en une inquiétante plongée dans nos peurs contemporaines. »

     

    Sélection de la médiathécaire parmi les nouvelles acquisitions

     



    L'écrivain national - Serge Joncour - Edition : Flammarion,  2014 - 389 p.
  • Le brouillard de l'aube - Christian Laborie - Édition : de Borée - 2011 - 378 p.

    Résumé :

    Célia a toujours su que le pasteur Henri Muller et sa femme Marie étaient ses parents adoptifs. Mais, à la faveur d une dispute entre les deux époux, elle découvre un jour ses origines juives. Dès lors, sa vie prend un nouveau sens et sa quête d identité la pousse à retrouver la trace de ses parents naturels. Aidée en cela par Vincent, un jeune pasteur stagiaire aux idées généreuses, elle dissipera petit à petit le brouillard qui recouvrait jusque-là son existence...

    « J’ai aimé cette histoire qui se passe pendant la seconde guerre mondiale. L’héroïne  pense avoir été abandonnée par ses parents, alors qu’elle a été sauvée de la barbarie. Ce long chemin vers la vérité est émouvant !  »

     

    Conseillé par Monique

     



    Le brouillard de l'aube - Christian Laborie - Édition : de Borée - 2011 - 378 p.
  • Le cœur du pélican - Cécile Coulon - Édition : Viviane Hamy - 2015 - 237 p.

    Résumé :

    La rage de vaincre. C'est le sentiment qui habite Anthime lorsqu'il court. Courir. Pourquoi ? Pour exister. Et peut-être finalement pour survivre...
    Lorsqu'Anthime, adolescent, arrive dans une banlieue de province avec son inséparable soeur Héléna, il craint de ne pas s'intégrer dans la petite communauté où il n'est pas attendu. A l'occasion d'une kermesse, il s'illustre par sa rapidité au jeu de quilles. Dès lors, sous la houlette de Brice, l'entraîneur obèse et bonhomme, il n'a de cesse d'être le meilleur dans ce domaine où il excelle. Il devient bientôt le "Pélican", un exemple et un symbole pour toute la région. Admiré de tous, il est adulé dans l'ombre par une voisine, Johanna. Mais c'est Béatrice, charnelle et sensuelle, qui suscite son désir. La veille d'une course déterminante, les deux adolescents se donnent enfin leur premier baiser.
    Une vingtaine d'années plus tard, alors qu'il est devenu un père de famille bedonnant travaillant à Pôle Emploi, il reçoit un électrochoc qui l'arrache à sa torpeur : lors d'un enterrement, il est la risée de ses anciens camarades qui le mettent - sur le mode de la vanne - au défi de traverser le pays en courant. Blessé au plus profond de lui-même, il les prend au mot et, de retour chez lui, il exhume un vélo d'appartement des décombres de son garage et commence à s'entraîner avec hargne. Pris sur le fait par sa femme, furieuse de sa révolte, il quitte son foyer et rejoint sa soeur, Héléna, qui devient la complice de ce projet insensé.
    Le "Pélican" trouvera-t-il en lui la force pour redevenir un champion, mais, par-dessus tout, à renouer avec l'estime de soi-même et son orgueil d'être ? "

    « Une jeune écrivaine Clermontoise dans la lignée des grands de la littérature contemporaine . »

     

    Sélection de la médiathécaire parmi les nouvelles acquisitions

     



    Le cœur du pélican - Cécile Coulon - Édition : Viviane Hamy - 2015 - 237 p.
  • La traversée de la nuit (récit) - Geneviève de Gaulle Anthonioz - Édition du Seuil, 2001 - 81 p.

    Résumé :

    Geneviève de Gaulle Anthonioz, déportée à Ravensbrück, écrit, plus de cinquante ans après, le récit des mois passés au secret, dans le cachot du camp, exclue parmi les exclues. Cette traversée de la nuit est-elle à l'origine des choix de sa vie future, cette attention portée à ceux qui sont victimes d'exclusion ? A ces questions l'auteur ne répond pas. C'est la simplicité même du récit et la stupéfiante fraîcheur d'une mémoire inguérissable qui témoignent. De cette expérience intérieure nul ne peut sortir indemne.

    « Un récit où la mémoire  intacte ne laisse pas indifférent. Un livre à lire ou redécouvrir au moment où Geneviève de Gaulle Anthonioz, résistante de la première heure, reçoit l’hommage solennel de la nation en faisant  son entrée au Panthéon. »

     

    Conseillé par Françoise (médiathécaire)

     



    La traversée de la nuit (récit) - Geneviève de Gaulle Anthonioz - Édition du Seuil, 2001 - 81 p.
  • L’inconnu du Mont-Mouchet - Jean-Louis Prud'Homme - Édition : Société des écrivains, 2013 - 337 p.

    Résumé :

    Victoire, orpheline de dix-sept ans, est élevée par son oncle et sa tante, métayers dans la vallée cantalienne de Mandailles. Le 17 juillet 1936, alors qu’elle effectue un voyage de fin d’études à Barcelone, éclate le coup d’état militaire. L’immeuble dans lequel elle est hébergée est réquisitionné pour accueillir des combattants anarchistes. C’est là qu’elle rencontre Goyo, orphelin de vingt ans. Très vite, ils s’aiment mais doivent se séparer. Elle rentre en France et lui reste en Espagne combattre le fascisme puis participer à la Révolution libertaire. Ils s’écrivent jusqu’à ce que le jeune homme s’aventure derrière les lignes ennemies. De leur brève rencontre naît un fils, Grégoire. Elle l’attendra jusqu’à ce 5 juin 1944, où il réapparaît en Margeride sur les pentes du Mont-Mouchet, sur le pied de guerre, à la veille du débarquement. Quelques heures plus tard, les Allemands attaquent le maquis qui s’y est installé.

    « Un livre bien écrit, empreint de réalisme et dont on sort touché par
    l’histoire ! »

     

    Conseillé par Claude

     



    L’inconnu du Mont-Mouchet - Jean-Louis Prud'Homme -  Édition : Société des écrivains, 2013 - 337 p.
  • Tromper la mort - Maryse Rivière - Édition : Fayard, 2014 - 373 p.

    Résumé :

    Pas assez d'eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l'enterrer... Rattrapé par l'âpreté de l'Irlande, le libraire de Montmartre pourra-t-il échapper à son destin ? Traqué par les polices française et irlandaise, son spectre se fond dans les tourbières, se confond aux brumes, se morfond dans les pubs... Ombres et lumières des légendes celtiques, mystères de l'âme irlandaise, au coeur de l'action policière...

    Prix du Quai des orfèvres 2015

    « J’aime les polars lorsque on ne découvre pas le dénouement  au bout de quelques chapitres. Je préfère les intrigues qui nous tiennent en haleine jusqu’au bout.  Ce livre rentre dans cette catégorie de roman policier. »

     

    Conseillé par Olivier

     



    Tromper la mort - Maryse Rivière - Édition : Fayard,  2014 - 373 p.
  • Jour après jour : les plantes - Ciabou Hany - Édition : Plume de carotte, 2008 - 165 p.

    Résumé :

    Une photo de graine qui germe, cela peut être beau, émouvant même. Mais quand on en découvre plus de 20 différentes sur une même page, cela devient carrément magique ! On compare, on traque  et on trouve  la petite différence... on découvre la diversité.
    À travers les 2 000 photographies composant ce livre, c'est toute l'histoire de la vie et de la croissance des plantes que nous raconte le photographe Ciabou Hany.
    Grâce à son formidable travail de collecte et de prises de vue au fil des saisons, découvrez page à page comment les plantes évoluent quasiment chaque jour de l'année qui passe.
    Autant de photos, autant d'histoires de plantes...

    « Des photographies qui font rêver l’amateur du végétal  devant  d’aussi belles plantes, même si  certaines ne pousseront que dans  son jardin imaginaire. »

     

    Conseillé par un jardinier amateur

     



    Jour après jour : les plantes - Ciabou Hany - Édition : Plume de carotte,  2008 - 165 p.
  • Splat dit merci ! - Rob Scotton - Edition : Nathan, 2013 - 32 p.

    Résumé :

    Splat est inquiet : depuis ce matin, Harry Souris fait grise mine. Il est couvert de petits points roses et ne se sent pas très bien. Pour lui rendre le sourire, Splat a une idée : lui écrire un livre de mercis....qui s'avère plus compliqué que prévu !

    « Splat, gros chat adorable, aborde le thème de l’amitié dans cette nouvelle aventure. De superbes illustrations, un texte en gros caractère pour les jeunes enfants qui vont adorer l’histoire de cet album. »

     

    Conseillé par Françoise (médiathécaire)



    Splat dit merci ! - Rob Scotton - Edition : Nathan,  2013 - 32 p.
  • La terre des Falgères - Florence Roche - Éditions : Calmann-Lévy, 2015 - 346 p.

    Résumé :

    1914, dans le pays du Velay. Depuis la déclaration de guerre, Blaisine Falgères s’occupe seule de la ferme familiale. Quand la nouvelle de la mort de son mari lui parvient, elle n’a pas d’autre choix que de s’accrocher à sa terre pour assurer l’avenir de leurs deux grands garçons. Elle reçoit le renfort inattendu de sa belle-sœur Agathe, venue avec une autre pensionnaire d’une maison close stéphanoise. Elle recueille aussi sa voisine Louise, victime d’un mari violent. Une petite communauté de femmes laborieuses et solidaires se crée autour d’elle pour gérer l’exploitation et même la faire fructifier. Dans l’amitié et le courage partagés, Blaisine reprend goût à la vie au point qu’elle accepte de donner l’asile à un mystérieux réfugié politique russe…

    La visite à l’improviste d’une dame de Saint-Étienne, endeuillée par la mort à la guerre de son fils aîné, et porteuse d’un terrible secret, remet tout en cause…

     

    « J’ai beaucoup aimé ce livre. Une histoire de femmes qui prennent la place des hommes au moment de la guerre de 1914-1918. Une histoire aussi de deux familles que tout s’emble opposer et pourtant qui ont un lien commun. Je recommande cet auteur que j’affectionne particulièrement pour son style. »

     

    Conseillé par Claude

     



    La terre des Falgères - Florence Roche - Éditions : Calmann-Lévy,  2015 - 346 p.
  • Amours - Léonor de Récondo - Édition : S. Wespieser , 2015 - 279 p.

    Résumé :

    "L'amour est là où il ne devrait pas être, au deuxième étage de cette maison cossue, protégé par la pierre de tuffeau et ses ardoises trop bien alignées, protégé par cette pensée bourgeoise qui jusque-là les contraignaient et qui, maintenant, leur offre un écrin."

    Nous sommes en 1908. Léonor de Récondo choisit le huis clos d'une maison pour écrire un éblouissant roman sur l'épanouissement du sentiment amoureux le plus pur - et le plus inattendu. Victoire est mariée depuis cinq ans avec Anselme de Boisvaillant. Rien ne destinait cette jeune fille de son temps, précipitée dans un mariage arrangé avec un riche notaire et que les choses du sexe plongent dans l'effarement, à prendre en mains sa destinée. Surtout pas son trouble face à l'inévitable question de l'enfant qui ne vient pas. Sa détermination se montre pourtant sans faille lorsque la petite bonne de dix-sept ans, Céleste, tombe enceinte : cet enfant sera celui du couple, l'héritier Boisvaillant tant attendu. Comme elle l'a déjà fait dans le passé, la maison aux murs épais s'apprête à enfouir le secret de famille. Mais Victoire ne sait comment s'y prendre avec le nourrisson. Personne n'a le droit d'y toucher et Anselme est prié de s'installer sur un lit de camp dans son étude. Le petit Adrien dépérit dans le couffin glissé sous le piano dont sa mère, qui a bien du mal à s'inventer dans ce rôle, martèle inlassablement les touches. Céleste comprend ce qui se joue là, et décide de porter secours à l'enfant à qui elle a donné le jour. Quand une nuit Victoire s'éveille seule, ses pas la conduisent vers la chambre du deuxième étage...

    Léonor de Récondo fait alors exploser les cadres de la conformité bourgeoise pour toucher à l'éclosion du désir, la prise de conscience de son propre corps, la ferveur et la pureté d'un sentiment qui balayera tout. 

     

    « J’ai bien aimé ce livre bien écrit et cette histoire d’amour autour de l’émancipation féminine... »

     

    Conseillé par Annie

     



     Amours - Léonor de Récondo - Édition : S. Wespieser , 2015 - 279 p.
  • La pluie ébahie - Mia Couto (traduction du portugais (Mozambique) d'Elisabeth Monteiro Rodrigue) - Édition: Chandeigne, 2014 - 93 p.

    Résumé :

    À Senaller, un village dont on ne peut que partir, la pluie ne tombe plus, elle demeure en suspens. Le fleuve est à sec, la sécheresse menace. Le village est-il la proie d'un châtiment divin ou des rejets de l'usine installée à proximité ? Devant l'impuissance des commandeurs des nuages et des villageois, la mère du narrateur décide de se rendre à l'usine... Devenu le complice malgré lui d'un terrible secret, l'enfant n'a pas d'autre choix que de protéger sa mère de la fureur paternelle. La présence aimante du grand-père est l'unique refuge de l'enfant. Afin que la pluie tombe à nouveau, la famille devra dérouler les fils de son histoire et revivre la légende des Ntoweni. Dans ce récit hanté par le conte, Mia Couto déploie toute sa puissance poétique et créatrice pour toucher au plus près la destinée des êtres dans un Mozambique encore à naître.

    « Ce livre est un conte plein de poésie... »

     

    Conseillé par Jeannine

     



    La pluie ébahie - Mia Couto (traduction du portugais (Mozambique) d'Elisabeth Monteiro Rodrigue) - Édition: Chandeigne, 2014 - 93 p.
  • La faiseuse d'anges - Camilla Läckberg (traduit du suédois par Lena Grumbach) - Édition: Actes Sud, 2014 - 436 p.

    Résumé :

    Pâques 1974. Sur l'île de Valö, aux abords de Fjällbacka, une famille disparaît sans laisser de traces. La table du dîner est soigneusement dressée, mais tous se sont volatilisés, à l'exception de la fillette d'un an et demi, Ebba. Sont-ils victimes d'un crime ou sont-ils tous partis de leur plein gré ? L'énigme ne sera jamais résolue. Des années plus tard, Ebba revient sur l'île et s'installe dans la maison familiale avec son mari. Les vieux secrets de la propriété ne vont pas tarder à ressurgir... Pâques 1974, la police reçoit un appel d'urgence provenant du pensionnat de garçons de l'île de Valö, aux abords de Fjällbacka. A l'arrivée des forces de l'ordre, l'endroit est désert. Seule la petite Ebba, âgée d'un an et demi, déambule en pleurs dans la maison abandonnée. La table de la salle à manger est soigneusement dressée pour le repas de Pâques, mais les habitants se sont comme volatilisés. La plupart des élèves sont rentrés chez eux pour les vacances et on apprend que les quelques garçons restés sur place sont allés faire une partie de pêche. Ce qui est arrivé à la famille de la petite fille restera un mystère. Sa mère, son père, sa grande sœur et son grand frère ne seront jamais retrouvés. Placée en famille d'accueil, ce n'est que trente ans plus tard qu'Ebba retourne sur l'île, accompagnée de son mari Marten. Tous les deux viennent de perdre leur fils de trois ans et c'est pour essayer de surmonter leur deuil qu'ils décident de tout quitter pour reconstruire leur vie ailleurs. Ils prévoient de restaurer le vieux pensionnat que le père d'Ebba dirigeait d'une main de fer pour ouvrir une maison d'hôte. Anna, la sœur d'Erica qui s'est lancée dans la décoration intérieure, va venir leur prêter main-forte pour la rénovation. Mais à peine ont-ils le temps de s'installer qu'ils sont victimes d'une tentative d'incendie criminel. Et lorsqu'ils commencent à ôter le plancher de la salle à manger, ils découvrent du sang coagulé en-dessous. C'est le début d'une série d'événements troublants qui semblent vouloir leur rappeler que ce n'est pas dans l'oubli qu'on trouve le salut. De son côté, Erica s'était depuis longtemps déjà intéressée à l'affaire de la mystérieuse disparition. Ces piqûres de rappel inquiétantes sont l'occasion pour elle de se replonger dans le dossier. Elle va bientôt se rendre compte que ce qui s'est passé trente ans plus tôt est bien plus complexe qu'elle n'aurait pu l'imaginer. Tout aurait commencé avec une faiseuse d'anges... Dans ce huitième volet de la série qui lui est consacrée, Erica sera confrontée à des secrets familiaux qui risquent in fine de coûter la vie à l'une des personnes les plus importantes de son entourage. Avec La Faiseuse d'anges, Camilla Läckberg prouve une fois de plus qu'elle n'a pas volé son surnom de reine du polar.

     

    « Un roman policier dont j’ai apprécié l’histoire  assez singulière. »

     

    Conseillé par Éliane

     



    La faiseuse d'anges - Camilla Läckberg (traduit du suédois par Lena Grumbach) - Édition: Actes Sud,  2014 - 436 p.
  • La conjuration primitive - Maxime Chattam - Édition : Pocket, 2014 - 540 p.

    Résumé :

    Une véritable épidémie de meurtres ravage la France. Plus que des rituels, les scènes de crimes sont un langage. Et les morts semblent se répondre d un endroit à l’autre. Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ? Et si c était un jeu ?

    Mais très vite, l’hexagone ne leur suffit plus :  l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition. Pour essayer de mettre fin à cette escalade dans l’horreur, une brigade de gendarmerie pas tout à fait comme les autres et un célèbre profiler, appelé en renfort pour tenter de comprendre.

    De Paris à Québec en passant par la Pologne et l'Ecosse, Maxime Chattam nous plonge dans cette terrifiante Conjuration primitive, qui explore les pires déviances de la nature humaine.

     

    « Maxime Chattam développe dans ce nouveau roman l’art du détail. Ame sensible s’abstenir. Un des plus poignants polars de cet auteur, un des meilleurs. »

     

    Conseillé par Séverine

     



    La conjuration primitive - Maxime Chattam - Édition : Pocket,  2014 - 540 p.
  • XIII : Le message du martyr T23 - I. Jigounov & Y.Sente - Éditions : Dargaud, 2014 - 47 p.

    Résumé :

    Betty à l’hôpital, le mafieux Little Joe à ses trousses, le FBI l’accusant toujours d’actes terroristes : il est temps pour lui de quitter les États-Unis. Paris-Bruxelles-Amsterdam-Leyde. Le résultat des recherches de son ami d’enfance Jim Drake et et Annika, la jeune dealeuse aux cheveux roses, entraînent XIII sur les traces de son parrain. Un nouveau jeu de piste l’attend pour découvrir les secrets du Mayflower : « Toujours suivre la flèche Wampanoag »…

    « Une nouvelle histoire palpitante, qui nous laisse, comme toujours, l’envie d’en avoir plus !  »

     

    Conseillé par Mathieu

     



    XIII : Le message du martyr T23 - I. Jigounov & Y.Sente - Éditions : Dargaud, 2014 - 47 p.
  • Délivrez-nous du Mal - Romain Sardou - XO éditions, 2008 - 375 p.

    Résumé :

    Hiver 1288. Dans une paroisse isolée du Quercy, une troupe d'hommes en noir s'empare d'un enfant. Refusant d'admettre le pire, le prêtre du village, le père Aba, se lance à la poursuite des ravisseurs.
    Au même moment, à Rome, l'éminent enquêteur Bénédict Gui accepte une nouvelle mission : retrouver un jeune homme employé par l'administration du pape. Lui aussi a été enlevé par des hommes en noir.
    Disparitions d'enfants qui se multiplient, archives escamotées, cardinaux assassinés… Dans ce Moyen Âge où le pouvoir de l'Église est plus fort que jamais, un drame se prépare.

    « Truffée de rebondissements et très bien articulée, une petite merveille que je vous recommande... »

     

    Conseillé par Mylène

     



    Délivrez-nous du Mal - Romain Sardou - XO éditions, 2008 - 375 p.
  • Bird Box - Josh Malerman - Édition: Calmann-Lévy, 2014 - 373 p.

    Résumé :

    Malorie élève ses enfants de la seule façon possible: barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S'ils s'aventurent à l'extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie.
    S'ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions: rester cachée avec ses enfants, isolées, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu'au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l'autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux.
    Aujourd'hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout. Un tour de force psychologique oppressant au cœur de l'Amérique contemporaine, dans une atmosphère de fin des temps digne d'un livre de Barjavel, de La Route de Cormac McCarthy ou du Jour des Triffides de John Wyndham.

    Bird Box revisite le roman post-apocalyptique et hisse son jeune auteur Josh Malerman parmi les grands noms du genre.

    « Terrifiant, l’auteur vient jouer avec nos peurs les plus profondes. »

     

    Conseillé par Nathalie (médiathécaire)

     



    Bird Box - Josh Malerman - Édition: Calmann-Lévy, 2014 - 373 p.
  • Mes sincères condoléances : les plus belles perles d’enterrement - Guillaume Bailly - Édition: de l’opportun, 2014 - 315 p.

    Résumé :

    Un moment unique, fort, solennel, émotionnel... Le dernier hommage à un proche pousse au recueillement et à la retenue... Parfois cependant, les choses se déroulent différemment. Fort de sa longue expérience de "croque-mort", Guillaume Bailly livre un ouvrage iconoclaste sur les petits dérapages de certains enterrements. Bourdes familiales, lapsus macabres, incidents techniques, demandes surprenantes et gaffes en tous genres sont légion ! Cet ouvrage "100 % vécu" permet de sourire avec bienveillance sur ces dérapages inimaginables... qui pourtant ont tous existé !  

    « L'auteur de Mes sincères condoléances a brisé un tabou en livrant des anecdotes cocasses issues de ses vingt années d'expérience d'agent funéraire. Un phénomène littéraire, avec plus de 20.000 d'exemplaires vendus et quatre réimpressions en cinq semaines. »

     

    Conseillé par Le Figaro

     



    Mes sincères condoléances : les plus belles perles d’enterrement -  Guillaume Bailly - Édition: de l’opportun,  2014 - 315 p.
  • Courir sur la faille - Naomi Benaron - Édition: 10/18, 2013 - 81 p.

    Résumé :

    Jean Patrick Nkuba rêve de devenir le premier Rwandais à courir aux Jeux Olympiques. Mais Jean Patrick est un Tutsi, et les gens comme lui ne sont pas censés gagner. Lorsque l'assassinat du Président plonge le pays dans un chaos sanglant opposant les Hutus et les Tutsis, Jean Patrick se trouve sans protection… et sans choix. La seule solution : se faire passer pour hutu grâce à une fausse carte d’identité ethnique pour échapper aux génocidaires. Mais peut-on renier ses origines ? Alors que les tensions ne cessent de monter dans la violence et dans la haine, il s'accroche à son rêve de devenir le premier médaillé olympique pour délivrer son peuple et lui-même de la brutalité qui les entoure.

    « Jeune garçon vivant dans une famille défavorisée en Afrique, il se découvre un talent pour la course à pied et rêve de médaille olympique. L’auteur retrace son parcours entre amour et étude. »

     

    Conseillé par Étienne

     



    Courir sur la faille - Naomi Benaron - Édition: 10/18,  2013 - 81 p.
  • Puzzle - Franck Thilliez - Édition : Pocket, 2014 - 478 p.

    Résumé :

    Ilan et Chloé, deux jeunes gens spécialistes des chasses au trésor ont rêvé des années durant de participer à la partie ultime, d’un jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe. Mais dont on connaît le nom : Paranoïa. Lorsqu’un an après leur rupture Chloé réapparaît dans la vie d’Illan en lui annonçant qu’elle sait comment jouer, ce dernier a totalement rompu avec l’univers des jeux, et vit isolé dans la maison de ses parents disparus en mer. Officiellement morts, mais Ilan est persuadé qu’ils ont été enlevés à cause de leurs recherches scientifiques. Après avoir refusé l’aventure, Illan cède alors que Chloé lui fait part de la rumeur : le gagnant remporterait 300 000 euros. Après un premier jeu de pistes dans Paris, les deux amis sont enfin sélectionnés. C’est alors qu’ils découvrent la règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. », rapidement suivie, à leur arrivée sur les lieux du jeu - un gigantesque bâtiment isolé en pleine montagne appelé Complexe psychiatrique de Swanessong – de la règle numéro 2 : « L’un d’entre vous va mourir. » Quand les joueurs découvrent le premier cadavre, quand Illan retrouve dans le jeu des informations liées à la disparition de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à faire… Et Paranoia peut alors réellement commencer…

     

    « Un livre psychologiquement difficile à ne pas mettre en toutes les mains... »

     

    Conseillé par Éliane

     



    Puzzle - Franck Thilliez - Édition : Pocket, 2014 - 478 p.
  • Un jour - Maurice Genevoix - Éditions du Seuil, 1976 - 219 p.

    Résumé :

    Un jour de vie commune avec un homme : Fernand d'Aubel et son voisin de maison de campagne, rencontré par hasard des années auparavant. Fernand d’Aubel , attend serein l'inéluctable crépuscule. Avec simplicité, il évoque ses amours, ses doutes, ses faiblesses également.

     

    « Cet ouvrage poétique et serein à la gloire de la nature est également une ode à la vie. Un roman sans intrigue vraiment, où l'on voit vivre Fernand d'Aubel, « le double » de l'auteur… Dans ce roman qui sent l’autobiographie sans jamais l’énoncer, on retrouve la langue de Maurice Genevoix, à la fois simple et ciselée, précise et vive.  Il n’évoque pas  les horreurs de la guerre de 14 mais les bords de Loire,  il  ne se retourne pas sur son passé mais sur un fourré, sur un vol de vanneaux. Il rappelle également ses faiblesses sans concession, ce qui le rend profondément humain et attachant. Je conseille ce roman à tous les amoureux de la nature et d’une écriture simple et belle. »

     

    Conseillé par Dominique

     



    Un jour - Maurice Genevoix - Éditions du Seuil, 1976 - 219 p.
  • Pardonnable, impardonnable - Valérie Tong Cuong - Édition : JC Lattès, 2015 - 339 p.

    Résumé :

    Un après-midi d'été, Milo, douze ans, fonce à vélo sur une route de campagne. L'ivresse de la descente, un virage, et c'est la chute.

    Tandis que l'enfant se bat pour sa vie, c'est toute sa famille qui vole en éclats. Milo était censé réviser ses cours d'histoire. Que faisait-il sur cette route ? Chacun cherche le coupable, mais personne n'est innocent.

    Dans ce ballet des aveux où défilent ses parents, Céleste et Lino, son indéchiffrable grand-mère Jeanne et sa jeune tante Marguerite, se dessinent peu à peu les mensonges, les rapports de force et les petits arrangements qui cimentent cette famille. L'amour que tous portent à Milo suffira-t-il à endiguer la déflagration ?

     

    « Un peu long à démarrer mais après on est pris par l’histoire qui débute par l’accident  d’un enfant  et peu à peu les secrets de famille font surface. »

     

    Conseillé par Marie-Louise

     



    Pardonnable, impardonnable - Valérie Tong Cuong - Édition : JC Lattès,  2015 - 339 p.
  • Jours de colère - Sylvie Germain - Gallimard, 1989 - 268 p.

    Résumé :

    L'histoire d'un petit hameau de cinq ou six fermes perdu au milieu des forêts du Morvan, au temps où l'on transportait encore le bois par flottage, juste avant la grande guerre. Deux fermes, à chaque bout du hameau sont au cœur de cette fable, deux familles qui vont se mêler et s'opposer. L'une, patriarcale, est dominée par un fou furieux, Ambroise Mauperthuis ; l'autre, matriarcale, est marquée à jamais par la folie douce d'Edmée et son amour immodéré de la Sainte-Vierge.

     

    « Un récit tumultueux et tragique, le milieu est rude, celui des bûcherons et les hommes aussi. Sylvie Germain est une raconteuse et ses «Jours de colère » est un roman puissant, rugueux et palpitant. Un grand, un beau roman populaire couronné par le Prix Fémina. »

     

    Conseillé par Dominique

     



    Jours de colère - Sylvie Germain - Gallimard, 1989 - 268 p.
  • Un an après - Anne Wiazemsky - Édition : Gallimard, 2014 - 201 p.

    Résumé :

    "La traque des étudiants se poursuivait boulevard Saint-Germain et rue Saint-Jacques. Des groupes de jeunes, garçons et filles mélangés, se battaient à mains nues contre les matraques des policiers, d'autres lançaient différents objets ramassés sur les trottoirs. Parfois, des fumées m'empêchaient de distinguer qui attaquait qui. Nous apprendrions plus tard qu'il s'agissait de gaz lacrymogènes. Le téléphone sonna. C'était Jean-Luc, très inquiet, qui craignait que je n'aie pas eu le temps de regagner notre appartement. «Ecoute Europe numéro 1, ça barde au Quartier latin !» Nous étions le 3 mai 1968."
    Anne Wiazemsky.

     

    « Un livre autobiographique où l’auteur raconte mai 68 auquel elle a participé avec son mari  de l’époque Jean-Luc Godard. Une plongée dans les événements étudiants, le monde du cinéma, sa vie de comédienne et celle de son couple. On met un peu de temps à rentrer dans le livre mais ensuite on passe un bon moment. »

     

    Conseillé par Françoise

     



    Un an après - Anne Wiazemsky - Édition : Gallimard,  2014 - 201 p.
  • La cité des jarres (roman policier) - Arnaldur Indridason - Métailié, 2001 - 286 p.

    Résumé :

    L'inspecteur Erlendur est appelé sur une scène de crime et découvre le cadavre d'un vieil homme dans son appartement. Ce crime, au départ "banal", va sortir de l'ordinaire... En épluchant la vie du vieillard assassiné, il découvre un passé peu reluisant. S'agit-il d'un règlement de compte ? Erlendur tente d'en savoir plus mais l'enquête semble s'enliser ... Une odeur pestilentielle émane des marais de Reykjavic. Et cette fameuse Cité des Jarres, qu'est-ce donc ? Un polar angoissant qui vous envoute et vous entraine toujours plus loin ...

     

    « La Cité des Jarres a obtenu le prestigieux prix Clé de verre du roman noir scandinave. De plus, les informations sur la filiation et l'héritage génétique que le lecteur découvre au fil de sa lecture sont passionnantes, même si elles font froid dans le dos. En Islande en effet, l'utilisation des données génétiques de la population du pays a été autorisée un certain temps, non seulement pour la recherche, mais aussi à des fins commerciales.
    Bref, un roman palpitant typiquement nordique avec des personnages au caractère bien trempé pour découvrir un auteur très populaire en Islande. »

     

    Conseillé par Dominique

     



    La cité des jarres (roman policier) - Arnaldur Indridason - Métailié, 2001 - 286 p.
  • Joujou - Eve de Castro - Édition : R. Laffont, 2014 - 352 p.

    Résumé :

    En Russie polonaise, à neuf ans, Joseph a la taille d'un enfant à la naissance car il est atteint d’une forme de nanisme. Mais il est idéalement proportionné, a les traits fins et est intelligent. Mais tombée dans la misère, sa mère, la comtesse Boruwlaska le vend à une amie fortunée, comme jouet humain ! Le sort qui l'attend est celui d'un animal de compagnie...  "Joujou" va vivre quatre-vingt-dix-huit ans à cheval entre les fastes de l'Ancien Régime et les débuts de la révolution industrielle, jouer du violon pour des rois et pour des putains, exciter la convoitise des savants.

    Un destin à la fois tragique et hors du commun que celui de cet enfant qui rencontre cruauté, affection, intérêt, trimballé dans toute l'Europe du 18ème siècle, au bon vouloir des puissants de l'époque. Il aime, s'adapte, avec une souffrance profonde qui ne le quitte jamais. Ce récit est passionnant et émouvant, empli de sentiments contradictoires qu’Eve de Castro nous fait partager brillamment.
    Résumé par Marie-Ange

     

    « J'ai tout simplement adoré ! »

     

    Conseillé par Marie-Ange

     



    Joujou - Eve de Castro - Édition : R. Laffont, 2014 - 352 p.
  • La fiancée du Nil (roman jeune) - Christian Jacq - Magnard Jeunesse, 1997 - 167 p.

    Résumé :

    Les parents de Kamosé sont chassés de leurs terres par un soldat de Ramsès II. Kamosé décide d'agir : il part pour Thèbes afin d'y consulter le cadastre. Là, il rencontre Nofret dont il tombe amoureux, et qui va l'aider à défendre sa cause. S’en suit l’histoire d’un jeune homme extraordinaire qui réussi à devenir artisan et qui n’a qu’un seul bute : faire la vérité sur le malheur qui à frappé ses parents.

     

    « Tout y est, une belle histoire où l’amour et la vérité triomphent de tout. »

     

    Conseillé par Nathalie

     



    La fiancée du Nil (roman jeune) - Christian Jacq - Magnard Jeunesse, 1997 - 167 p.
  • La trilogie l’épreuve - James Dashner - Édition : PKJ, 2012 ;2013 ;2014 - environ 400 p.

    « Une trilogie intense qu’on ne peut pas lâcher avant la fin. Une histoire de fou faite d’amitié, d’amour, d’expériences bizarres et d’épreuves. A lire absolument (dès l’adolescence).  »

     

    Conseillé par Séverine

     



    La trilogie l’épreuve - James Dashner - Édition : PKJ, 2012 ;2013 ;2014 - environ 400 p.
  • Mes nuits ne sont pas les vôtres - Dominique Marny - Éditions V.D.B, 2005 - 385 p.

    Résumé :

    De nos jours, dans un château au cœur de la forêt, un homme défiguré et une jeune femme prénommée Belle nouent une relation étrange, faite d'amour, de crainte et de mystère. 

    Par un soir de neige, la voiture de Bernard Beaumont tombe en panne sur une route isolée. Après une marche à travers les bois, il aperçoit une demeure éclairée. Il frappe. Pas de réponse. Il entre dans un salon somptueusement décoré. Désert, en apparence. Il téléphone à sa fille, Belle, afin qu'elle lui envoie du secours. Par maladresse, il casse une rose dont les pétales sont ornés de diamants et les dérobe. Une voix masculine résonne, alors. Affolé, Bernard s'enfuit... Le surlendemain, le portable de Belle sonne. Un inconnu lui annonce que son père a commis une faute. Si elle veut lui éviter d'être puni, elle doit se présenter au château de la Licorne. Belle accepte l'étrange rendez-vous. Mais en découvrant son hôte, elle ne peut cacher son effarement. Qui est cet homme au visage brûlé ? Pourquoi vit-il en reclus ? Et pourquoi va-t-il peu à peu fasciner sa visiteuse ? 

     

    « L’histoire de la Belle et la Bête des années 2000 sous couvert du Paris intellectuel et de la belle Touraine sans oublier les attentats de Paris et Madrid. »

     

    Conseillé par Danny

     



    Mes nuits ne sont pas les vôtres - Dominique Marny - Éditions V.D.B, 2005 - 385 p.
  • Le royaume - Emmanuel Carrère - Édition : POL, 2014 - 630 p.

    Résumé :

    Le Royaume raconte l’histoire des débuts de la chrétienté, vers la fin du Ier siècle après Jésus Christ. Il raconte comment deux hommes, essentiellement, Paul et Luc, ont transformé une petite secte juive refermée autour de son prédicateur crucifié sous l’empereur Tibère et qu’elle affirmait être le messie, en une religion qui en trois siècles a miné l’Empire romain puis conquis le monde et concerne aujourd’hui encore le quart de l’humanité.

    Cette histoire, portée par Emmanuel Carrère, devient une fresque où se recrée le monde méditerranéen d’alors, agité de soubresauts politiques et religieux intenses sous le couvercle trompeur de la pax romana. C'est une évocation tumultueuse, pleine de rebondissements et de péripéties, de personnages hauts en couleur.

    Mais Le Royaume c’est aussi, habilement tissée dans la trame historique, une méditation sur ce qu'est le christianisme, en quoi il nous interroge encore aujourd’hui, en quoi il nous concerne, croyants ou incroyants, comment l’invraisemblable renversement des valeurs qu’il propose (les premiers seront les derniers, etc.) a pu connaître ce succès puis cette postérité.
    Ce qu’il faut savoir aussi, c'est que cette réflexion est constamment menée dans le respect et une certaine forme d’amitié pour les acteurs de cette étonnante histoire, acteurs passés, acteurs présents, et que cela lui donne une dimension profondément humaine.

     

    « Pour un public averti, féru d’histoire de la chrétienté. Remarquable par la documentation dont il recèle.
    C’est bien de pouvoir trouver dans nos petites médiathèques ce genre d’ouvrage ainsi que les principaux prix littéraires. Félicitations aux médiathécaires qui ouvrent nos lectures  sur d’autres horizons... »

     

    Conseillé par Philippe

     



    Le royaume - Emmanuel Carrère - Édition  : POL,  2014  - 630 p.
  • La ferme - Tom Rob Smith (traduit de l'anglais par Elisabeth Peellaert) - Édition : Belfond, 2014 - 341 p.

    Résumé :

    Ta mère... elle ne va pas bien. Elle s'imagine des choses – des choses terribles, terribles. Elle est à l'hôpital. Elle a été internée. Un appel de son père. Quelques mots. Et Daniel qui imaginait ses parents profiter de leur retraite dans une charmante ferme suédoise voit son monde basculer.
    Et puis un autre appel. Sa mère. Je suis sûre que ton père t'a parlé. Cet homme ne t'a dit que des mensonges. Je ne suis pas folle. Je n'ai pas besoin de médecin. J'ai besoin de la police. Deux histoires. Deux vérités. Qui croire ? Jusqu'où Daniel sera-t-il prêt à aller pour lever le voile ? Au risque de découvrir des secrets plus terribles encore.

     

    « Un roman haletant où le côté psychologique vous tenaille et vous tient en haleine jusqu’aux dernières pages. C’est là où l’on comprend mieux les troubles dont la mère de Daniel est victime. Au lecteur de trouver le mot de la fin. »

     

    Conseillé par Françoise (médiathécaire)

     



    La ferme - Tom Rob Smith (traduit de l'anglais par Elisabeth Peellaert) - Édition : Belfond, 2014 - 341 p.
  • L'expérience - Christophe Bataille - Édition : Bernard Grasset, 2015 - 85 p.

    Résumé :

    Avril 1961, dans le désert algérien. A trois kilomètres de ce point inconnu, une tour de cinquante mètres porte une bombe atomique. Le jeune soldat qui parle, accompagné d’une petite patrouille, participe à une expérience. Il est un cobaye.
    C’est cette zone d’intensité extrême que nous livre Christophe Bataille. Face à l’histoire et à la mort, il reste les mots, les sensations, la douceur du grand départ puis la lumière.

     

    « Un livre incroyablement bouleversant que j’ai lu 2 fois de suite... »

     

    Conseillé par Rolande

     



    L'expérience - Christophe Bataille - Édition : Bernard Grasset,  2015 - 85 p.
  • Le Grand Dérangement - Jean Anglade - Éditions : Calmann-Lévy, 2015 - 224 p.

    Résumé :

    Années soixante. Guillaume est barbier-coiffeur au Chambon-sur- Lignon, village reculé de la Haute-Loire resté une enclave huguenote au cœur de l’Auvergne romaine catholique. Sa clientèle protestante ne s’offusque pas qu’il soit lui-même papiste : la commune est un modèle de tolérance et de bon voisinage. D’ailleurs, le temple sert aussi d’église à son grand-oncle Marius, curé de son état et qui n’en jouit pas moins auprès de ses concitoyens parpaillots d’une haute considération. Village de Justes et de résistants, refuge de tout temps pour les persécutés, Le Chambon-sur-Lignon est un haut lieu de la paix et de la liberté. Jusqu’à ce qu’un terrible drame ne fasse de Guillaume et de sa femme institutrice des fugitifs…

     

    « J’ai bien aimé ce livre que Jean Anglade avait promis d’écrire pour ses 100 ans. Son écriture est intacte même s’il s’éloigne parfois un peu de l’histoire. C’est aussi un plaidoyer en faveur de la  tolérance. »

     

    Conseillé par Jeanne-Marie

     



    Le Grand Dérangement - Jean Anglade - Éditions : Calmann-Lévy, 2015 - 224 p.
  • Constellation - Adrien Bosc - Édition : Stock, 2014 - 192 p.

    Résumé :

    Le 27 octobre 1949, le nouvel avion d’Air France, le Constellation, lancé par l’extravagant M. Howard Hughes, accueille trente-sept passagers. Le 28 octobre, l’avion ne répond plus à la tour de contrôle. Il a disparu en descendant sur l’île Santa Maria, dans l’archipel des Açores. Aucun survivant. La question que pose Adrien Bosc dans cet ambitieux premier roman n’est pas tant comment, mais pourquoi ? Quel est l’enchaînement d’infimes causalités qui, mises bout à bout, ont précipité l’avion vers le mont Redondo ? Quel est le hasard objectif, notion chère aux surréalistes, qui rend « nécessaire » ce tombeau d’acier ? Et qui sont les passagers ? Si l’on connaît Marcel Cerdan, l’amant boxeur d’Édith Piaf, si l’on se souvient de cette musicienne prodige que fut Ginette Neveu, dont une partie du violon sera retrouvée des années après, l’auteur lie les destins entre eux.

     

    « Un très bon roman, ambitieux, livré par Adrien Bosc. Une histoire singulière où les destins se mêlent. L’auteur cherche un lien entre passagers connus ou anonymes, la causalité et le hasard qui les unis dans une même fin tragique. »

     

    Conseillé par Philippe

     



    Constellation - Adrien Bosc - Édition : Stock,  2014 - 192 p.
  • La Guinguette - Bernard Clavel - Édition : France loisirs (194 p.)

    Résumé :

    La Guinguette est de cette race de femmes exceptionnelles qui marquent la littérature universelle. Elle se bat dans la pauvreté du petit peuple des bords du Rhône. Faite aux folies du fleuve, elle ne se résigne pas à celles, plus meurtrières encore, des hommes. Pour venger son fils, sauvagement assassiné dans un commissariat, elle sacrifiera tout jusqu'à ce que justice soit faite. Nous ne pourrons pas oublier son cri déchirant.

    Poussé par ce personnage unique, Bernard Clavel revient au Rhône sauvage d'avant la canalisation. II y retrouve ces tempéraments hors du commun dont la générosité et le destin se fracassent sur des flots implacables. Les âmes simples en sont les vraies divinités. Bernard Clavel renoue avec elles les fils de la tragédie antique.
    Comme lui, nous souffrons les poings serrés, ivres de colère et brisés d'émotion.

     

    « Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu Clavel. J’ai retrouvé dans ce roman un grand écrivain qui sait nous faire vibrer par ses histoires fortes, chargées d’émotions. Un superbe moment de lecture plaisir. »

     

    Conseillé par Éliane

     



    La Guinguette - Bernard Clavel - Édition : France loisirs (194 p.)
  • Katiba (roman policier) - Jean Christophe Rufin - Éditions Flammarion, 2010 (452 p.)

    Résumé :

    Quatre touristes occidentaux sont assassinés dans le Sahara. L'attaque est signée al-Qaida au Maghreb islamique. Tout laisse à penser qu'elle veut aller beaucoup plus loin et rêve de frapper la France. Au centre de leurs jeux complexes, Jasmine. Jeune fonctionnaire du Quai d'Orsay apparemment sans histoire, elle émerge peu à peu comme la pièce maîtresse d'une opération d'envergure inédite. C'est en démêlant les fils les plus intimes de sa vie que la vérité se fera jour et que le suspense, haletant, trouvera son dénouement. Complice, victime ou agent double...

     

    « Un bon moment de lecture, c'est très bien ficelé et très prenant et les personnages assez complexes pour qu'on ne devine pas leurs intentions. Très documenté, Katiba est un roman dont les personnages ressemblent à des clichés sauf que, ils ne sont pas en réalité ce qu'ils paraissent être. Jasmine, est plus qu'un symbole : franco-algérienne, elle est un personnage ambigue et énigmatique qui donne du piment à ce livre dense et rythmé. »

     

    Conseillé par Nathalie (médiathécaire)

     



    Katiba (roman policier) - Jean Christophe Rufin - Éditions Flammarion, 2010 (452 p.)
  • 1, rue des Petits-Pas - Nathalie Hug - Edition : Calmann-Lévy, 2014 (345p.)

    Résumé :

    Lorraine, hiver 1918-1919.
    Dans un village en ruines à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s’organise pour que la vie continue.
    Louise, seize ans, est recueillie au 1, rue des Petits-Pas par une sage-femme qui va lui transmettre son savoir : accoucher, bien sûr, mais aussi lire et écrire, soigner les maux courants et, enfin, être l’oreille attentive de toutes les confidences. Mais dans ce village ravagé par la guerre et isolé du monde, les légendes nourrissent les peurs, et la haine tient les hommes debout.
    Ces peurs et cette haine, Louise va devoir les affronter car elle exerce son art dans l’illégalité, élève un enfant qui n’est pas le sien, aime un être qu’elle n’a pas le droit d’aimer, et tente de se reconstruire dans cet univers où horreur et malveillance rivalisent avec solidarité et espoir.

     

    « Un livre poignant et touchant que j’ai beaucoup aimé. L’histoire accrocheuse sur une période que j’affectionne. »

     

    Conseillé par Isabelle

     



    1, rue des Petits-Pas - Nathalie Hug - Edition : Calmann-Lévy,  2014  (345p.)
  • L’héritière de Jacaranda (roman) - Tamara McKinley – Editions France Loisirs, 2011 (487 p.)

     Résumé :

    À la mort de Jock Witney, sa famille se rend compte que les affaires vont très mal. Un groupe français fait une offre de rachat, les membres du clan s'entre-déchirent.
    Cornelia, âgée de 90 ans, refuse catégoriquement de vendre.
    Elle aimerait convaincre Sophie, sa petite-fille,  que la propriété familiale peut être conservée. Dans ce but, Cornelia l'entraîne à l'autre bout de l'Australie, sur les traces de ses ancêtres et profite de ce voyage pour lui narrer l'épopée familiale.
    Tamara McKinley retrace la vie d'une famille de pionniers, marquée par de lourds secrets, des déchirures et une malédiction... Sophie saura-t-elle la briser pour réconcilier les deux branches de la famille et sauver le domaine ?

     

    « Passionnant, ce livre se croque en un instant. Difficile de s’arrêter tellement nous avons envie de connaitre l’histoire de cette famille. »

     

    Conseillé par Sophie

     



    L’héritière de Jacaranda (roman) - Tamara McKinley – Editions France Loisirs, 2011 (487 p.)
  • Histoires d'enfants des cinq continents - Uwe Ommer ; racontées par Laure Mistral et Anne-Sophie de Monsabert - Édition : Albin Michel-Jeunesse, 2011 (336 p.)

    Résumé :

    Walter vit au Pérou dans une maison en roseaux, sur une île flottante. Samuel est américain et amish; il n'a jamais regardé la télévision ni utilisé d'ordinateur. Svetlana est russe et possède deux chiens, trois chats et six lapins. Miguel est angolais, c'est le roi de la trottinette! Nang Tip est thaïlandais et adore s'occuper des éléphants... Pendant quatre ans, Uwe Ommer a parcouru les cinq continents; il est allé dans plus de 130 pays, à la rencontre de centaines d'enfants. Il leur a demandé de poser devant son objectif avec leur famille et de lui faire partager un peu de leur monde, notre monde...

     

    « Un livre pour découvrir le monde, ceux qui y vivent et voyager à travers des photos et des textes. Un album documentaire pour s’ouvrir aux autres où petits et grands trouveront à travers l’image et/ou l’écriture de quoi  enrichir ses connaissances à travers ces Histoires d’enfants. »

     

    Conseillé par Françoise (médiathécaire)

     



    Histoires d'enfants des cinq continents - Uwe Ommer ; racontées par Laure Mistral et Anne-Sophie de Monsabert - Édition : Albin Michel-Jeunesse, 2011  (336 p.)
  • Du danger de perdre patience en faisant son plein d’essence (roman) - Pascal martin - Éditions Robert Laffont, 2015 (232 p.)

    Résumé :

    Victor Cobus est un trader comme on adore les détester, arrogant et successful, avec ce seul petit supplément d'âme : il écrit des romans policiers à ses heures perdues. Une nuit, à la sortie d'une station-service, une Porsche Carrera lui barre la route. Hors de lui, il se met à klaxonner. Sans imaginer que ce coup de klaxon va transformer sa vie en enfer... Incarcéré à Fleury-Mérogis, Cobus se retrouve dans le collimateur du caïd de la prison. Les matons lui proposent alors un deal. Et voilà Victor Cobus reprenant du service mais lorsque c'est votre vie qui dépend des fluctuations, le métier de trader prend une tout autre dimension.

     

    « Je l'ai dévoré. C'est frais, le langage familier employé est parfait. J'ai rigolé, j'ai été émue, parfois choquée, mais j'ai adoré, et du coup j'ai hâte de lire la suite des aventures de Victor Cobus. Je déteste le Victor Cobus du début, mais pas le Victor Cobus de la fin.
    "C'était comme dans la vraie vie. Tu as du jus ? On t'essore. Tu es sec ? On te jette". »

     

    Conseillé par Danièle

     



    Du danger de perdre patience en faisant son plein d’essence (roman) - Pascal martin - Éditions Robert Laffont, 2015 (232 p.)
  • Guillaume le Faydit : La tragédie Cathare : Tome 1 et 2 - Jacques Pince - L'Ecriteau, 2009 (303, 303 p.)

    Résumé :

    Ce roman s'adresse au fond du cœur des languedociens et à tous ceux qu'attriste le sort des peuples soumis à une idéologie dominante. Les vagues de français qui en ce début du XIIIe siècle sont parties conquérir les terres occitanes "mises en proie" par Innocent III ont aussi anéanti un mode de vie, une tradition, une culture que l'Histoire, quelques siècles plus tard s'acharnera à parachever par les édits de Villers-Cotterêts : la langue d'Oc sera bannie des imprimeries. Ce roman permet de suivre de 1210 à 1244, le parcours d'un noble de la mouvance de Foix, devenu Faydit (dépossédé) participant aux grandes batailles et péripéties de la croisade. Le récit appuyé sur des textes historiques fait revivre ce qu'ont pu être le désespoir et l'incompréhension des méridionaux devant cet acharnement à les priver de leurs terres, de leurs droits et de leurs lois. Le héros, Guillaume de Sahuc, loin de son idéal de chevalerie appris à la cour de Trencavel, est ici le symbole autour duquel se refédère de nos jours l'identité d'un pays, celui des terres occitanes où jadis s'exprimait la foi cathare. Tout comme éradiquer une hérésie avait été jadis un prétexte, ici la religion n'est que la toile de fond du roman. Les actions politiques, guerrières, la désolation du peuple, les spoliations, l'évocation de la vie facile d'une société peu préparée à une invasion font replonger dans le quotidien d'un Faydit malheureux jusqu'au plus profond de lui-même. Un beau roman de sang, de larmes et de tragédies mais aussi d'amour de la vie.

     

    « J’ai aimé ce roman historique en deux volumes et en gros caractères.  La grande histoire, faites de petites, m’a tenu en haleine jusqu’aux dernières pages. »

     

    Conseillé par Danièle

     



    Guillaume le Faydit : La tragédie Cathare : Tome 1 et 2 - Jacques Pince - L'Ecriteau, 2009 (303, 303 p.)
  • La règle de quatre (roman policier) - Ian Caldwell et Dustin Thomason - Michel Lafon, 2005 (366 p.)

    Résumé :

    Depuis 1499, des savants tentent de décoder un chef-d’œuvre de la Renaissance, Le Songe de Poliphile.
    Écrit en cinq langues, orné de gravures érotiques et violentes, ce texte a résisté à tous les assauts, brisé des destins, des amitiés et des vies.
    Pourtant, deux étudiants de Princeton osent s'y mesurer et, au fil de messages cachés, découvrent l'histoire d'un prince du Quattrocento et l'existence d'une crypte secrète qui recèle des trésors inouïs. Ils croyaient échapper à la malédiction de cette énigme. Mais pour la défendre, certains sont prêts à mourir et à tuer...

     

    « Un beau roman ésotérique ou mystère et aventure se conjugue à la perfection. Que va-t-il arriver à nos deux protagonistes ? Connaitront-ils le fin mot de l’histoire ? Ce roman est captivant ! »

     

    Conseillé par Nathalie (médiathécaire)

     



    La règle de quatre (roman policier) - Ian Caldwell et Dustin Thomason - Michel Lafon,  2005 (366 p.)
  • Le mystère du lac - Robert R. McCammon (traduit de l'anglais par Stéphane Carn) - Édition : A. Michel, 2007 (599 p.)

    Résumé :

    Ce que le jeune Cory a vu ce matin froid de printemps au fin fond de l'Alabama, jamais il ne pourra l'oublier : une voiture folle, surgie de nulle part, s'enfonçant dans les profondeurs du lac, un inconnu attaché au volant par des menottes. Il luttera de tout son cœur pour découvrir ce qui s'est passé et conjurer les forces démoniaques que le mystère du lac a libérées. Pour qu'éclate enfin la vérité. Considéré comme le chef-d'œuvre de Robert R. McCammon, Le Mystère du lac, best-seller traduit dans le monde entier, a été couronné par le World Fantasy Award et le grand prix de l'Association des écrivains américains de fantastique.

     

    « Il faut un peu de temps pour rentrer dans l’histoire de ce livre. Mais son intrigue nous promène au cœur de l’Amérique, de son peuple, de sa condition au milieu du siècle dernier.  C’est un mélange d’émotions, d’intrigue policière, de sensibilité pour un lectorat jeune et adulte à la fois où la fin se lit d’un seul trait. »

     

    Conseillé par Séverine

     



    Le mystère du lac - Robert R. McCammon (traduit de l'anglais par Stéphane Carn) - Édition : A. Michel, 2007  (599 p.)
  • Belange (roman) - Patrick Cauvin - Albin Michel, 2006 (234 p.)

    Résumé :

    Adrien décrocha une lourde pertuisane et entreprit de monter l'escalier de pierre sur la pointe des pieds. Il se sentit ridicule. Il y avait de quoi : être un grand éditeur parisien et se retrouver dans sa vieille demeure ancestrale avec, à la main, une arme du xvème siècle dont il ne savait pas se servir, était risible. Il ignorait alors que commençait pour lui une histoire qui bouleverserait sa vie...Il allait découvrir le secret de BELANGE. 

     

    « L'écriture est pleine d'humour. L'auteur pousse à sortir de nos habitudes, du quotidien pour aller à la rencontre de l'autre. »

     

    Conseillé par Geneviève

     



    Belange (roman) - Patrick Cauvin - Albin Michel,  2006 (234 p.)
  • Recettes de nos montagnes - Christiane Valat, Daniel Brugès - Édition : De Borée, 2015 (107 p.)

    Résumé :

    Une promenade gastronomique à travers les différents massifs français et leurs spécialités culinaires. Produits locaux, tours de mains familiaux, souvenirs des veillées d’autrefois...

     

    Conseillé par
    des participants à l’atelier cuisine qui ont testé les caillettes ardéchoises et le gâteau aux noix de Corrèze

     



    Recettes de nos montagnes - Christiane Valat, Daniel Brugès - Édition : De Borée, 2015 (107 p.)
  • Les ruchers de la colère (roman) - Sylvie Baron - Éditions Calmann Levy, 2015 (270 p.)

    Résumé :

    Le récit bouleversant du combat d’un père-courage, apiculteur, engagé dans la lutte pour la protection de la biodiversité.

    Depuis que sa femme Nathalie l’a quitté pour s’installer à New-York avec leurs deux enfants, Gautier vit seul dans un petit village du Cantal. Il ne pouvait concevoir de s’éloigner de ses ruches. Avec le temps, il est devenu  un militant reconnu de la lutte pour la biodiversité, ce qui lui vaut des encouragements et bien des inimitiés.
    Nathalie est découverte assassinée à Clermont lors d’un voyage en France. Du jour au lendemain, Gautier récupère la garde de leurs enfants. Pour eux, c’est le choc : ils vont devoir cohabiter avec ce père inconnu, dans un village au milieu de nulle part…
    Cette histoire, racontée avec beaucoup de sensibilité, est celle du combat de Gautier pour apprivoiser et élever ces petits étrangers face aux menaces et aux violences qui entourent ce fragile esquif familial.

     

    « Un récit de lutte dans l’air du temps sur la puissance dévastatrice des multinationales. Affaire de famille, chocs des civilisations, tout est réunis et classe ce roman parmi les meilleurs qu’elle a écrit. »

     

    Conseillé par Céline

     



    Les ruchers de la colère (roman) - Sylvie Baron - Éditions Calmann Levy, 2015 (270 p.)
  • [Le ]château de la fièvre aphteuse - Henri Noël Ferraton - Édition : H.-N. Ferraton, 2012 (248 p.)

    Résumé :

    Au travers de l’histoire de Jean Ferraton, de sa famille, de ses employés et de ses amis, c’est une tranche de la vie de Saint-flour, de sa campagne des années 1950 à 1990 que retrace ce livre richement illustré de photographies.

     

    « J’ai connu l’homme, vétérinaire passionné par son métier, une figure de la vie locale. J’ai retrouvé dans ce livre tant de choses connues… »

     

    Conseillé par Raymond

     



    [Le ]château de la fièvre aphteuse - Henri Noël Ferraton - Édition : H.-N. Ferraton,  2012  (248 p.)
  • Sous le toit du monde (roman) - Bernadette Pecassou - Éditions Flammarion, 2013 (305 p.)

    Résumé :

    Au soir du 1er Juin 2001, le roi du Népal est sauvagement assassiné avec les siens dans son Palais Royal à Katmandou. Le massacre prend des airs de tragédie antique quand on apprend que la belle princesse de 20 ans en sari bleu clair a été décapitée d'un seul coup de lame alors qu'elle tentait de fuir dans le parc. Le monde entier est sous le choc. Ce pays vivait une guerre civile opposant des va-nu-pieds à une oligarchie au prix de milliers de morts. Si les guerriers ne sont pour rien dans ce massacre royal, alors, qui a tué.
    À Katmandou, un jeune Français d'origine népalaise, Karan, croit trouver en Ashmi, étudiante originaire de la haute montagne, la personne idéale pour représenter le Nouveau Népal et sa démocratie naissante. Dans un pays où la corruption fait rage, il en fera une journaliste d'exception et, sans l'avoir voulu, précipitera sa fin tragique. Une vieille anglaise, un étrange veilleur de nuit, les personnages se croisent dans les ruelles, des ombres assassinent et disparaissent tandis que de riches occidentaux continuent de gravir l'Everest.

     

    « Livre passionnant sur la condition de la femme au Népal. Ce livre tristement d’actualité avec les tremblements de terre qui ont ravagé ce pays est fort en émotions. »

     

    Conseillé par Dany

     



    Sous le toit du monde (roman) - Bernadette Pecassou - Éditions Flammarion, 2013 (305 p.)
  • L'exil de la princesse Bambou - Benjamin Chappe - Édition : B. Chappe, 2013 (40 p.)

    Résumé :

    Ce conte nous emmène sur le chemin de la vie de Bambou, une princesse dont le destin se trouvera à jamais bouleversé, quand son père le roi fou la condamnera à l’exil.

     

    Conseillé par
    des enfants qui ont participé à l’atelier d’illustrations de l’album de Benjamin Chappe pour la 4ème fête du livre.

     



    L'exil de la princesse Bambou - Benjamin Chappe - Édition : B. Chappe,  2013 (40 p.)
  • L’invention de nos vies (roman) - Karine Tuil - Éditions Grasset & Fasquelle, 2013 (492 p )

    Résumé :

    Sam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »...
    Mais sa réussite repose sur une imposture.
    Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension.
    Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c'était à refaire ?
    À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c est la déflagration...
    « Avec le mensonge, on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir », dit un proverbe qu illustre ce roman d'une puissance et d'une habileté hors du commun, où la petite histoire d un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

     

    « J’ai découvert une belle plume ! Vraiment un bon livre avec un passage intéressant sur la radicalisation. »

     

    Conseillé par Danièle

     



    L’invention de nos vies (roman) - Karine Tuil - Éditions Grasset & Fasquelle, 2013 (492 p )
  • Lettres de femmes.- Edition : Reflets d'ailleurs, 2014 47 p. - 1 DVD vidéo

    Résumé :

    Une collection pour comprendre la genèse de la réalisation d’un cour métrage, de la première idée conçue par l’auteur jusqu’à la sortie du film du laboratoire.
    Sur les chemins de la création et de la fabrication d’un film, des carnets de tournage à prendre comme des carnets de voyage, avec prises de notes, dessins, photos et informations techniques.

     

    Conseillé par Françoise (médiathécaire)

     



    Lettres de femmes.- Edition : Reflets d'ailleurs,  2014  47 p. - 1 DVD vidéo
  • Les trois promesses / Albert Ducloz.- Editions De Borée, 2014 (415 p.)

    Résumé :

    Fils de brillants avocats lui offrant un avenir tout tracé, Vincent, contre toute attente, souhaite devenir charpentier. Son rêve : participer à la reconstruction à l'identique de L'Hermione, la frégate de La Fayette. En butte à l'autorité parentale, il finit par obtenir gain de cause. Parallèlement au lycée, il suit son apprentissage auprès du maître charpentier Auguste, alias Jupiter la Croix-Rousse, et de sa charmante fille Noëlline. L'accomplissement de son Tour de France contre vents et marées permettra-t-il à Vincent de tenir les trois promesses faites à sa soeur ?

    « Un livre qui m’a plu du début à la fin par son écriture et l’histoire que l’auteur nous conte avec brio et suspense »

     



    Les trois promesses / Albert Ducloz.- Editions  De Borée, 2014  (415 p.)
  • Le pont assassiné : une enquête de Gilles Trempemeur / Hubert de Maximy.- [Ed. en gros caractères].- Edition : l'Ecriteau, 2014 (477 p.)

    Résumé :

    Paris, 25 octobre 1499. Crépuscule et brouillard. Le vieux pont de bois Notre-Dame, porteur de cinquante-huit maisons, s'effondre dans la Seine en crue : un millier de morts. Parmi les sauveteurs, Gilles Trempemeur, chirurgien-barbier au visage marqué par la variole ; et Mains-Fortes, un lutteur étrange qui a perdu son fils adoptif dans la catastrophe. Pour ce dernier, le pont a été... assassiné !L'enquête du « Grêlé » va le conduire dans les bas-fonds de Paris, en particulier dans les arènes clandestines ou pègre et grands seigneurs parient sur des combats de fauves, humains ou animaux. Des enfants s'y efforcent. Parmi eux, Flore, taciturne et superbe, dont Gilles tombe amoureux, et qui ne vit que pour la vengeance. Cette piste le conduira jusqu'à un puissant échevin qui manipule tout le monde...

     

    « L’histoire de ce roman historique, avec ses rebondissement, m’a tenue en haleine jusqu’aux dernières lignes »

     

    Conseillé par Paulette

     



    Le pont assassiné : une enquête de Gilles Trempemeur / Hubert de Maximy.- [Ed. en gros caractères].- Edition : l'Ecriteau,  2014  (477 p.)
  • Rose de Paris / Gilles Schlesser ; [dessins de] Eric Puech - Édition: Parigramme, 2015 - 116 p.

    Résumé :

    Paris, 1925. Rose, jeune provinciale, monte à la capitale pour y devenir « demoiselle du téléphone » au central Gutenberg de la rue du Louvre. Elle y sympathise avec Sidonie, laquelle l’entraîne dans le tourbillon du Montparnasse des Années folles. Les deux amies fréquentent les artistes et les écrivains … une société brillante, bohème et fantasque qui ne perd pas une occasion de s’étourdir au bal Nègre, au Bœuf sur le toit ou au Jockey. Mais ce Paris de la fête en dissimule d’autres, plus sombres. Celui de la condition des femmes au travail mais aussi celui des bas-fonds et des truands alors que la coco poudre les narines par dizaines de milliers. C’est dans ce monde que Victor, l’ami de Sidonie, est contraint de naviguer pour faire tomber un baron de la drogue… et sauver sa peau. En même temps qu’une aventure haletante, ce récit est celui des rêves et des illusions quand le pouls de la ville semble s’accélérer et que chacun peut croire en la liberté de son destin. C’est aussi, fiction et histoire entremêlées, le tableau d’une époque, étourdissante et cruelle. 

     

    « Le Paris de l’entre deux guerres, celui de la condition féminine de l’époque  des années folles, celui des rencontres  aussi. J’ai bien aimé l’idée à travers une bande dessinée  en noir et blanc. »

    Conseillé par Bernard



    Rose de Paris / Gilles Schlesser ; [dessins de] Eric Puech - Édition: Parigramme,  2015 - 116 p.
  • Evariste / François-Henri Désérable - Édition : Gallimard, 2014 - 164 p.

    Résumé :

    À quinze ans, Evariste Galois découvre les mathématiques ; à dix-huit, il les révolutionne ; à vingt, il meurt en duel. Il a connu Raspail, Nerval, Dumas, Cauchy, les Trois Glorieuses et la prison, le miracle de la dernière nuit, l'amour et la mort à l'aube, sur le pré. C'est cette vie fulgurante, cette vie qui fut un crescendo tourmenté, au rythme marqué par le tambour de passions frénétiques, qui nous est ici racontée.

     

    « Autour d’Evariste Galois, jeune génie des mathématiques (ayant réellement existé) au destin presque ordinaire, l’auteur nous entraine dans un voyage à travers le  temps en faisant référence à  l’histoire, les sciences , la littérature , les arts…connaissances générales requises pour lire ce livre au risque de « passer à côté » alors qu’il nous fait réviser nos classiques d’une agréable façon. »

    Conseillé par Françoise (médiathécaire) 



    Evariste / François-Henri Désérable - Édition : Gallimard,  2014 - 164 p.
  • Du poison dans les veines : Une enquête de Léa Ribaucourt / Alfred Lenglet - Édition : Calmann-Lévy, 2015- 290 p.

    Résumé :

    Mâcon. Le corps de Paul Humbert, un notable local, propriétaire d’un grand domaine viticole, est retrouvé dans la Saône après une partie de pêche. À la surprise générale, l’autopsie révèle un empoisonnement à l’aconitum napellus, une substance toxique aux effets foudroyants.
    Pour Léa Ribaucourt, jeune lieutenant de police, l’enquête s’annonce délicate. Son supérieur, le commissaire Figari, subit la pression des autorités qui veulent éviter le moindre scandale. La victime, séducteur impénitent, dur en affaires, à l’ambition démesurée, collectionnait les inimitiés. Malgré tout son tact, Léa se heurte à une véritable conspiration du silence…
    Pour l'auteur, Léa Ribaucourt, sa jeune et attachante héroïne, réussit un coup de maître pour la première grande affaire de sa prometteuse carrière.

     

    « J’ai bien aimé l’histoire de ce bon polar. »

    Conseillé par Monique



    Du poison dans les veines : Une enquête de Léa Ribaucourt / Alfred Lenglet - Édition : Calmann-Lévy, 2015- 290 p.