Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
{VIDÉO} Oradour : une placette d'alimentation installée pour consolider les populations sédentaires de Milan royaux
29/04/2015

Le 23 décembre 2014, une placette d’alimentation a été mise en service à Oradour sur l’ancienne décharge communale afin de soutenir les populations sédentaires de Milan royal pendant la période hivernale.

Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise et Président du Comité de pilotage du site Natura 2000 des Gorges de la Truyère, a récemment visité le site avec Thierry Anglade, Maire d’Oradour, les adjoints et élus de la commune.
Cette opération, d’un montant total de 4 263,17 €, a été financée intégralement par l’État grâce à une subvention du Ministère de l’Écologie. Elle intègre le programme d’actions du site Natura 2000 des Gorges de la Truyère.


« Une zone de nourrissage primordiale » pour sauvegarder l’espèce

Le Milan royal est une espèce menacée. Ses effectifs ont régressé dans la plupart des pays où il est représenté et son aire de répartition s’est considérablement réduite. L’Auvergne, qui héberge entre 620 et 1100 couples de Milans royaux, joue un rôle important pour la sauvegarde de cette espèce. Un programme de sauvegarde, mis en place afin de restaurer les populations, prévoit d’ailleurs de créer ce genre de placettes d’alimentation.
« Ces zones de nourrissage sont primordiales car elles permettent par exemple de pallier la disparition des populations de proies mais aussi la fermeture des décharges ouvertes, où le Milan royal avait l’habitude de se nourrir… Et, justement, cette placette d’alimentation est installée sur l’ancienne décharge communale d’Oradour », a indiqué Louis Galtier.
L’idée est donc de consolider les dortoirs, où plusieurs milliers de Milans royaux peuvent se retrouver pendant l’hiver. « Nous avons la chance d’avoir des Milans royaux sur notre commune. Bénéficier de cette placette pour les maintenir chez nous, c’est selon moi une très bonne initiative. Surtout que le Milan royal est un prédateur efficace dans la lutte contre le campagnol terrestre », a quant à lui réagi Thierry Anglade.

30 kilos de viande chaque semaine, entre octobre et mars
Plusieurs placettes existent déjà en Auvergne, dont deux dans le Cantal, à Chastel-sur-Murat et au lycée agricole de Saint-Flour. L’ajout d’une troisième placette sur le site Natura 2000 des Gorges de la Truyère permet donc de constituer un axe important pour la conservation de l’espèce. Il s’agit d’ailleurs de l’une des mesures phares du document d’objectifs du site Natura 2000, mis en œuvre par Céline Talon, chargée de mission.

Depuis décembre 2014, une placette d’alimentation est installée sur la commune d’Oradour,
afin de sauvegarder le Milan royal pendant la période hivernale.

Aucune intrusion n’est possible sur le site d’alimentation puisqu’il a été clôturé. Un piège photographique est aussi implanté et se déclenche au moindre mouvement près de la placette, aussi bien pour les Milans royaux que pour ceux qui s’en approchent. Idéal pour suivre la fréquentation de la placette par les Milans ! Le nourrissage s’effectue d’octobre à mars (période hivernale) afin de favoriser la nidification, mais surtout l’hivernage du Milan royal avec la constitution de nouveaux dortoirs sur le site Natura 2000. Environ 30 kilos de viande sont déposés durant cette période toutes les semaines sur la placette et proviennent des déchets issus des ateliers de découpe de l’abattoir du Pays de Pierrefort-Neuvéglise.

 

Renseignements :
Céline Talon
06 74 30 21 22
c.talon@paysdepierrefort.com

Partager cet article
Laisser un commentaire
Nom / Pseudonyme
E-mail (non-diffusé, utilisé pour valider votre commentaire)
Site internet (optionnel)
Commentaire