Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
La Maison de santé pluridisciplinaire à Neuvéglise a été inaugurée
20/11/2015

Mis à jour le 20/11/2015

Un an après son ouverture, la Maison de santé pluridisciplinaire située à Neuvéglise a été inaugurée le samedi 7 novembre, sous un soleil radieux. Une inauguration durant laquelle l’ensemble des élus présents ont d’une même voix souligné la nécessité d’un tel équipement pour maintenir l’offre de soins de proximité.

 

Une inauguration pour fêter le premier anniversaire
Voilà depuis le mois d’octobre 2014 que les professionnels de santé occupent les locaux de la Maison de santé. Pour fêter le premier anniversaire de l’équipement, la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, présidée par Louis Galtier, a organisé son inauguration, en présence de Céline Charriaud, Vice-présidente de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise et du Conseil départemental du Cantal et Maire de Neuvéglise mais aussi de Richard Vignon, Préfet du Cantal, de Dominique Bru, Vice-présidente du Conseil régional d'Auvergne, de Bernard Delcros, sénateur du Cantal, et de Pierre Jarlier, Président de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour Margeride.

Après avoir découpé le ruban d’inauguration, les élus, les professionnels de santé et les représentants d’entreprises ont procédé à la visite de l’équipement. L’intérieur de la Maison de santé, vivement coloré, compte deux salles d’attente et sept cabinets. Actuellement, les six cabinets sont occupés par les professionnels de santé (deux médecins généralistes, un chirurgien-dentiste, une kinésithérapeute, une ostéopathe et un cabinet de soins infirmiers). Une psychologue, un rhumatologue, une pédicure-podologue, une diététicienne-nutritionniste se partagent le septième cabinet tout au long de la semaine.

7 novembre 2015 - Retour en images sur l'inauguration de la Maison de santé
  • L’inauguration de la Maison de santé pluridisciplinaire a été réalisée un an après son ouverture. Plus que jamais, l’outil répond aux attentes de la patientèle.
  • L’inauguration de la Maison de santé pluridisciplinaire a été réalisée un an après son ouverture. Plus que jamais, l’outil répond aux attentes de la patientèle.
  • L’inauguration de la Maison de santé pluridisciplinaire a été réalisée un an après son ouverture. Plus que jamais, l’outil répond aux attentes de la patientèle.
  • L’inauguration de la Maison de santé pluridisciplinaire a été réalisée un an après son ouverture. Plus que jamais, l’outil répond aux attentes de la patientèle.
  • L’inauguration de la Maison de santé pluridisciplinaire a été réalisée un an après son ouverture. Plus que jamais, l’outil répond aux attentes de la patientèle.
  • L’inauguration de la Maison de santé pluridisciplinaire a été réalisée un an après son ouverture. Plus que jamais, l’outil répond aux attentes de la patientèle.
  • L’inauguration de la Maison de santé pluridisciplinaire a été réalisée un an après son ouverture. Plus que jamais, l’outil répond aux attentes de la patientèle.
  • L’inauguration de la Maison de santé pluridisciplinaire a été réalisée un an après son ouverture. Plus que jamais, l’outil répond aux attentes de la patientèle.

La réponse à une menace de désertification médicale
La structure existe aujourd’hui grâce à une volonté forte des professionnels de santé de Neuvéglise. En effet, en 2009, après avoir obtenu l’accord de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Auvergne pour mener un diagnostic territorial, le bilan est sans appel et révèle une "menace de désertification médicale". C’est alors que vont travailler de concert élus municipaux, élus communautaires et professionnels de santé pour que sorte de terre cette Maison de santé, tous conscients de la nécessité de préserver le tissu médical sur le territoire. La Commune attribue une parcelle municipale (ancien terrain de pétanque) pour que la Communauté de communes puisse y construire la Maison de santé. Les travaux démarrent en janvier 2014 et durent neuf mois, jusqu’à son ouverture officielle en octobre. Aujourd’hui, elle permet de garantir une présence de professionnels de santé compétents et qualifiés sur le territoire.

« Formidable outil », « réalisation exemplaire » : les élus unanimes
Lors de la prise de parole des élus, le son de cloche fut le même pour tous. L’équipement révèle une « dynamique qui va dans le sens de ce qu’il est possible de faire collégialement », a indiqué Céline Charriaud. « La Maison de santé est au cœur de la problématique du maintien de la santé en zone fragile et constitue le maillon d'un réseau destiné à se renforcer grâce à la télémédecine par exemple... », a t-elle ensuite ajouté.
Louis Galtier, de son côté, a souligné qu'il s'agissait là d'un « formidable outil. Voilà un an que les praticiens y sont. La patientèle s'est adaptée. Les médecins ont pris leurs repères. La Maison de santé fixe des compétences médicales variées sur un même lieu et facilite l'organisation des soins entre les professionnels de santé... »
Pierre Jarlier a mis en avant la « belle réalisation qui permet d’avoir un équipement qui répond à une vraie demande et contribue à l’attractivité du territoire. » Dominique Bru a, elle, rappelé que « la Région a tenu à aider ce projet car la politique régionale est de mettre en place des équipements qui facilitent la solidarité entre les individus et les territoires. Aujourd’hui, il faut prévenir en Auvergne toute désertification médicale… Ici, à Neuvéglise, le projet a été bien conduit et cet espace collaboratif a été bien pensé pour améliorer l’efficacité de l’offre de soins. »
Le sénateur Bernard Delcros s’est réjoui de cet équipement car « la priorité fondamentale reste de conforter et surtout pérenniser l’offre de soins dans nos territoires. Avec des professionnels moteurs, cette réalisation est exemplaire car située au cœur du bourg et bien intégrée dans son environnement… »
Enfin, le mot de la fin est revenu au Préfet du Cantal, Richard Vignon, qui a synthétisé l’ensemble des discours : « L’une des préoccupations légitimes de l’État reste la santé publique. Cet équipement répond à tous les besoins du territoire et c'est normal que l'État soutienne un tel projet, sachant que l'État peut aider, mais jamais sans les collectivités qui prennent en main les projets. »

À noter : l’équipement a été subventionné à 80 %.

La Maison de santé a représenté un investissement de 670 800 € HT.
Le projet a bénéficié des financements croisés du Conseil régional d’Auvergne (217 560 €), de l’État (DETR : 133 400 € et FNADT : 95 657 €), de la réserve ministérielle de l’Intérieur (27 641 €) et des fonds européens FEADER (63 058 €).
Les 20% restants sont couverts par un emprunt. Les loyers versés par les professionnels de santé permettent ainsi de couvrir les annuités.
Partager cet article
Laisser un commentaire
Nom / Pseudonyme
E-mail (non-diffusé, utilisé pour valider votre commentaire)
Site internet (optionnel)
Commentaire