Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
Avec l'extension de son site à Pierrefort, la Coopérative fromagère de la Planèze renaît...
20/11/2015

Mis à jour le 20/11/2015

La Coopérative fromagère de la Planèze, basée à Pierrefort, renaît ! À la fin du mois d’octobre, les dirigeants ont réuni les employés, coopérateurs et de nombreux élus, parmi lesquels Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, pour inaugurer son unité de production, d’affinage et de commercialisation désormais concentrée à Pierrefort. Un moment fort qui sonne comme un nouveau départ pour la Coopérative fromagère de la Planèze. L’occasion d’inaugurer la Fromagerie des Monts du Cantal et de visiter le site agrandi, sans oublier de remercier l’ensemble des partenaires qui ont contribué au projet d’extension. Retour sur cet événement.

Une extension de la Coopérative "exemplaire"
Avoir réuni l’ensemble de la production sur ce site à Pierrefort est exemplaire. Voilà ce que d’une même voix ont tenu à souligner pendant près d’une heure tous les intervenants : André Janot, Président du Crédit Agricole Centre France ; Patrick Bénézit, Président de la Fédération départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FDSEA) du Cantal ; Jean-Yves Bony, Vice-président du Conseil départemental du Cantal ; Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise et Maire de Pierrefort et Madjid Ouriachi, sous-préfet de l’arrondissement de Saint-Flour.

29 octobre 2015 : retour sur l'inauguration de la Coopérative fromagère de la Planèze (Pierrefort)
  • À la fin du mois d’octobre, les dirigeants ont réuni les employés, coopérateurs et de nombreux élus, parmi lesquels Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, pour inaugurer son unité de production,
  • À la fin du mois d’octobre, les dirigeants ont réuni les employés, coopérateurs et de nombreux élus, parmi lesquels Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, pour inaugurer son unité de production,
  • À la fin du mois d’octobre, les dirigeants ont réuni les employés, coopérateurs et de nombreux élus, parmi lesquels Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, pour inaugurer son unité de production,
  • À la fin du mois d’octobre, les dirigeants ont réuni les employés, coopérateurs et de nombreux élus, parmi lesquels Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, pour inaugurer son unité de production,
  • À la fin du mois d’octobre, les dirigeants ont réuni les employés, coopérateurs et de nombreux élus, parmi lesquels Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, pour inaugurer son unité de production,
  • À la fin du mois d’octobre, les dirigeants ont réuni les employés, coopérateurs et de nombreux élus, parmi lesquels Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, pour inaugurer son unité de production,
  • À la fin du mois d’octobre, les dirigeants ont réuni les employés, coopérateurs et de nombreux élus, parmi lesquels Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, pour inaugurer son unité de production,
  • À la fin du mois d’octobre, les dirigeants ont réuni les employés, coopérateurs et de nombreux élus, parmi lesquels Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, pour inaugurer son unité de production,

La qualité comme credo
Pierre Séguis, Président de la Coopérative fromagère de la Planèze, a d’abord commencé par retracer en quelques mots l’histoire de la Coopérative et le choix d’une telle extension.
Voilà maintenant 15 ans que l’aventure "Haut Herbage" a commencé à Valuéjols. Une aventure qui a aussitôt placé la stratégie de la Coopérative dans une niche de qualité maintenant largement reconnue par les clients et consommateurs.
« Notre credo a été, est et restera : la qualité, la santé, le goût, le respect de l’environnement. C’est ce qu’attendent aujourd’hui de plus en plus les consommateurs », a t-il lancé. La fromagerie a fait « un effort sur la qualité de ses rejets » : une station d’épuration a été réalisée pour un montant de 540 000 € HT, subventionné à 50 % par l’agence de l’eau Adour-Garonne.
« Les résultats sont exceptionnels », a noté Pierre Séguis. Concernant la création de l’atelier de transformation, d’affinage et d’expédition à Pierrefort, projet d’envergure, les travaux ont été réalisés rapidement puisqu’ils ont débuté en juin 2014 et que les premiers fromages ont été fabriqués en mars 2015. « Nous devons être fiers de ce projet économique structurant pour la région et ses agriculteurs car il représente l’aboutissement d’un grand travail. Cette réalisation témoigne de ce que l’homme peut réaliser de mieux autour d’un savoir-faire et grâce aux compétences de tous », a t-il conclu.

Un outil de production qualitatif
La parole a ensuite été donnée aux différents acteurs présents. Louis Galtier, Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, a indiqué que « dès le départ, il nous est apparu indispensable, à moi-même ainsi qu'à mes confrères élus de la Communauté de communes, de soutenir la Coopérative dans son choix de pérenniser le site de Pierrefort, de la collecte du lait à sa transformation, son affinage et sa commercialisation. (Ndlr : la Communauté de communes a apporté 200 000 € au projet d’agrandissement) N’oublions pas également que la Coopérative représente 30 emplois sur notre territoire et qu’un emploi créé aujourd’hui sur le territoire en génère d’autres… Je me réjouis que les produits soient marqués du sceau de la qualité et que le transfert des bâtiments ait pu se réaliser sans conséquence directe pour la clientèle. »
Jean-Yves Bony, Vice-président du Conseil départemental, a loué « un projet exemplaire car l’importance de demain, c’est d’avoir des investissements de ce type ! Le Département a fourni une aide de 300 000 € et l’on ne peut qu’être fier de nous être associé à la conception de ce formidable outil ! » Retenons enfin que, selon Madjid Ouriachi, sous-préfet, a loué la volonté de la Coopérative « de s’inscrire dans la recherche de la différenciation pour son avenir. Ce projet prouve à quel point en travaillant dans le même sens, on parvient à mettre au point un outil de production qualitatif ! »

Lors de l’inauguration, Jean-Pierre Fages, directeur de la Coopérative, et Pierre Séguis ont présenté un nouveau fromage :
"Le petit pierrefortais". Un fromage au lait cru, à pâte molle, pour élargir la gamme.

L’ensemble des acteurs ont ensuite visité le site et chacun a pu prendre la mesure de l’équipement, qui s’inscrit à la fois dans la modernité et dans le respect des savoir-faire artisanaux. Les avantages du nouveau site sont multiples. Il permet de travailler en amont avec des paramètres contrôlés sur les produits et de développer la qualité. Il donne également l'occasion aux producteurs d'exprimer pleinement leur potentiel, chose qui était plus difficile avec les installations de Valuéjols. Pierre Séguis a profité d’ailleurs de la visite pour saluer le travail des producteurs, dont il fait partie, ces « acteurs historiques qui, par leur travail au quotidien, assurent un lait de qualité transformable aujourd’hui à 80 % en lait cru : c’est exceptionnel ! »

En chiffres :
- 30 personnes aujourd'hui travaillent à la coopérative
(20 pour la fabrication et l'affinage, 4 ramasseurs, 6 administratifs et entretien) 
- Le projet d’extension a coûté 5 millions d’euros au total.
Aides apportées : 300 000 € de la Région Auvergne ; 477 000 € de fonds européens (FEADER) ; 300 000 € du Conseil départemental du Cantal et 200 000 € de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise.

 

 

Partager cet article
Laisser un commentaire
Nom / Pseudonyme
E-mail (non-diffusé, utilisé pour valider votre commentaire)
Site internet (optionnel)
Commentaire