Newsletter
Agenda
Nos services
Retour à l'accueil
En 2016, Louis Galtier fera tout pour préserver le Pays de Pierrefort-Neuvéglise en cette période de mutations
13/01/2016

Mis à jour le 13/01/2016

Samedi 9 janvier, à la salle du Conseil municipal de Pierrefort, Louis Galtier a présenté les voeux de l'intercommunalité et de la municipalité. Devant une assemblée nombreuse, composée notamment de conseillers municipaux et communautaires, personnels communaux et intercommunaux, présidents d’associations et services administratifs, le Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise et Maire de Pierrefort a d'abord établi un état des lieux de l'année 2015 avant de mettre le cap sur 2016. La cérémonie a notamment été marquée par la présence de Gérard Salat et de Christiane Meyroneinc, Conseillers départementaux, et de Pierre Jarlier, Président de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour-Margeride et Maire de Saint-Flour, qui ont fait part de leur optimisme pour l’avenir du Pays de Pierrefort-Neuvéglise.

2015 : des services intercommunaux très prisés

« L'année 2015 fut éprouvante. Sur un plan national mais aussi local. » Les premiers mots de Louis Galtier sont forts. Après avoir rappelé les attentats qui ont meurtri la France au niveau national, il a ensuite concentré son attention sur la Commune et la Communauté de communes.

 En ce qui concerne la Communauté de communes, Louis Galtier a en premier lieu rappelé son soutien envers les agriculteurs, après avoir indiqué le renouvellement de la Délégation de service public pour la gestion de l’abattoir à Pierrefort à la société des Viandes des Monts du Cantal pour une durée de 15 ans.
« Avouons que 2015 est aussi une année sombre pour nos agriculteurs entre des cours qui se dégradent, une sécheresse rude cet été et une conjoncture touchée par des épidémies comme la fièvre catarrhale ou par une pullulation de campagnols terrestres… » Un constat qui a précédé une détermination : « L’avenir de notre territoire passe par la pérennisation des filières agroalimentaires. »

 L’heure était ensuite à la satisfaction car « nos services à la population mis en place par la Communauté de communes, comme le Mouv’Pass (transport à la demande), la Micro-crèche ou le portage de repas à domicile, répondent à la demande de nos habitants… » Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le Mouv’Pass enregistre en 2015 plus de 400 trajets effectués par 200 utilisateurs différents ; 19 enfants fréquentent la Micro-crèche et 8 600 repas ont été distribués au domicile de 380 foyers ces 4 dernières années.

 Louis Galtier a enfin clôturé son discours par la réforme territoriale (voir ci-après).

 

2016 : une année charnière

 L’année 2016 pour l’intercommunalité sera « une année charnière », comme l’a martelé Louis Galtier. Une année charnière en raison de la réforme territoriale, véritable « chantier de demain » (voir ci-après). 

 Elle correspondra aussi à la construction d’un Centre des services et du télétravail à Pierrefort, outil fondamental « pour conserver et renforcer les services publics. » Situé dans la zone artisanale de l’Aubrac à Pierrefort, « ce futur équipement sera un atout de poids pour garder une attractivité sur notre territoire », l’a certifié Louis Galtier. Parallèlement, un relais des services se réalisera dans le bourg de Neuvéglise et sera une antenne du Centre des services… « L’idée est de créer un bâtiment qui permet à la fois l’accès aux services communautaires, à l’espace Médiathèque et Office de tourisme mais aussi l’accueil de permanences physiques. »

 Enfin, Louis Galtier a présenté la politique environnementale qui sera menée en 2016. Trois éléments : un objectif d’alléger le budget communautaire en essayant de passer de deux à un camion de collecte des déchets ménagers et assimilés, la mise en place d’un contrat territorial sur les affluents de la rive droite Truyère, en partenariat avec la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour Margeride et celle de la Planèze, et le lancement officiel du nouveau site Natura 2000 en faveur du maintien des habitats naturels et des habitats d'espèces dans les cours d'eau…

La réforme territoriale, fil rouge des voeux de Louis Galtier

« C’est la dernière fois que je m'adresse à vous pour des vœux de nouvelle année en ma qualité de Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort-Neuvéglise », a d’abord commencé Louis Galtier, d’un ton grave.
En effet, l’intercommunalité va fusionner à compter du 1er janvier 2017 avec le Pays de Saint-Flour-Margeride, Caldaguès-Aubrac et la Planèze. Cela représente un total de 59 communes et plus de 24 500 habitants.

Dans son discours, Louis Galtier est largement revenu sur cette fusion à venir. Même si les élus se sont positionnés en faveur du Schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) proposé par le Préfet, les craintes existent encore chez certains d’entre eux. Qu’adviendra-t-il du Pays de Pierrefort-Neuvéglise à l’avenir ?

À cette question, Louis Galtier n’a pas donné de réponse mais il a certifié ne rien lâcher pour le territoire. « Pour construire l’intercommunalité de demain, notre démarche sera positive. Nous ne ferons pas acte de résistance mais acte d’intelligence pour faire entendre et prendre en compte les atouts de notre territoire. » En 2015, les élus des quatre Communautés de communes ont entamé un travail collaboratif qui se poursuivra en 2016 afin de préparer la fusion aussi bien sur les questions des compétences que sur le plan financier et humain.

« J’entends dire que ce rapprochement offrira une réelle opportunité, notamment pour élaborer de véritables projets de territoires, développer et améliorer l'offre de service aux citoyens. C’est ce que je souhaite sincèrement », a-t-il formulé, en restant « fier de ce qui a été construit sur notre territoire grâce à notre Communauté de communes depuis sa création en 1998. Aujourd’hui, nous disposons d’une Halle d’animations, d’un Centre équestre, d’une Micro-crèche, d’une Maison de santé… Des équipements essentiels ! »

À l’issue du discours de Louis Galtier, Gérard Salat, Conseiller départemental, a tenu à rappeler que « le territoire du Pays de Pierrefort-Neuvéglise n’est pas oublié par le Département. Nous gardons une écoute active… » De son côté, Pierre Jarlier, Président du Pays de Saint-Flour-Margeride et Maire de Saint-Flour, qui chapeaute le groupe de travail pour préparer la fusion, a porté un discours teinté d’optimisme.
« Nous travaillons chacun et chacune dans le même sens pour que le territoire garde ses services de proximité. C’est vrai, le paysage intercommunal va changer mais je reste convaincu qu’ensemble, nous prendrons les meilleures décisions pour qu’il y ait le moins possible de bouleversements… »

Partager cet article
Laisser un commentaire
Nom / Pseudonyme
E-mail (non-diffusé, utilisé pour valider votre commentaire)
Site internet (optionnel)
Commentaire